Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Notre-Dame-des-Landes Des campagnols et des hommes

1 25.09.2016 09:59
  • Oublié lors du diagnostic environnemental initial, l'animal protégé a été détecté dans la zone du futur aéroport grâce à ses crottes, typiques de l'espèce. Photo Amaury Louvet

    Oublié lors du diagnostic environnemental initial, l'animal protégé a été détecté dans la zone du futur aéroport grâce à ses crottes, typiques de l'espèce. Photo Amaury Louvet

  • Oublié lors du diagnostic environnemental initial, l'animal protégé a été détecté dans la zone du futur aéroport grâce à ses crottes, typiques de l'espèce. Photo Amaury Louvet

    Oublié lors du diagnostic environnemental initial, l'animal protégé a été détecté dans la zone du futur aéroport grâce à ses crottes, typiques de l'espèce. Photo Amaury Louvet

Le gros rongeur qui se terre dans les zones humides est invité à déménager. Pas si simple pour les spécialistes.

Il est devenu l'un des symboles du mouvement anti-aéroport. Dernier rempart avant le lancement des travaux sur le site de Notre-Dame-des-Landes. Mercredi 14 septembre, la préfecture a publié les arrêtés autorisant le transfert et la destruction de l'animal protégé. « Je suis campagnol amphibie », arbore-t-on sur les réseaux sociaux.

Qui est le campagnol ? Réponse dans Presse Océan ce dimanche 25 septembre

Commentaires (1)

Contrairement au campagnol
Melba dim, 25/09/2016 - 21:27

Contrairement au campagnol mal aimé de nos jardins, celui-ci a besoin de terrain humide, c'est son biotope naturel et habituel. Quelques fois, ce sont les humains qui deviennent amphibies, lors de grosses crues puis inondations catastrophiques causées par des terrains artificialisés de plus en plus.
Mais nos décideurs sont quelque peu imperméables à la réflexion et aux déductions.
En dehors du campagnol, c'est l'humain et son monde qui sont en danger...

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.