Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Des zadistes anti-aéroport squattent un collège désaffecté

0 20.06.2014 15:41
  • Photo PO-Lucie Beaupérin

    Les forces de l'ordre ont bouclé le périmètre

  • PO/L.Be.

    Attroupement de badauds rue du Chapeau rouge, alertés par la forte présence policière.

  • PO/LBe

    Deux heures après l'arrivée des forces de l'ordre, les policiers étaient toujours aux aguêts.

  • PO/L.Be

    Des brigades de CRS ont été disposées devant toutes les entrées de l'établissement.

  • PO/L.Be

    L'avocat de certains zadistes, Me Vallée, a été appelé par la police pour négocier une sortie sans violence

Des opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes ont investi hier soir un  établissement scolaire désaffecté situé 17 rue du Chapeau-Rouge (quartier Graslin) à Nantes avec la ferme intention d'y installer une maison de la Zad et d'y produire un concert pour la fête de la musique.

Depuis plusieurs semaines, certains zadistes ont affirmé leur volonté de déplacer le débat sur l'aéroport à Nantes et de profiter de la fête de la musique, demain, pour commencer à lancer l'idée de l'implantation d'une Zad au coeur de la ville en septembre.

Depuis le début d'après-midi, les forces de l'ordre ont commencé à faire évacuer les lieux.

Actuellement le face à face entre les forces de l'ordre, très nombreuses, et les Zadistes se poursuit. Ces derniers, environ au nombre de 80 et qui ont reçu le soutien de sympathisants extérieurs, refusent de quitter le collège alors que les policiers lancent des gaz lacrymogènes.

Plus d'informations dans Presse Océan du samedi 21 juin (à télécharger ici).

 

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.