Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Notre-Dame-des-Landes José Bové pris à partie dans la manif (VIDÉO)

0 27.02.2016 16:06
Le ton monte sur la manifestation.

Le ton monte sur la manifestation.

PO/Mathilde Leclerc

José Bové est venu manifester ce samedi à Vigneux-de-Bretagne contre le projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Alors qu'il parlait aux journalistes, il a été pris à partie par plusieurs manifestants.

"Ce projet n'a plus de sens. On ne peut pas faire la COP 21 en France et construire Notre-Dame-des-Landes six mois après", a déclaré José Bové en pleine manifestation cet après-midi à Vigneux de Bretagne. Estimant que le référendum demandé par François Hollande était inutile, il a ajouté que "la seule solution c'est que le président déclare ce projet d'inutilité publique".

Le militant syndicaliste emblématique de la Confédération paysanne achevait tout juste son interview aux journalistes quand trois jeunes manifestants se sont positionnés derrière lui pour le provoquer, en caressant ses cheveux : "c'est ça un député européen !"

Front contre front

Ces personnes au visage dissimulé en partie l'ont ensuite interpellé vertement, lui reprochant sa présence dans la manifestation : "Ca sert à quoi que tu sois là ? ont-ils crié, ajoutant qu'il les avait déçus lors des manifestations du Larzac dans les années 70 parce qu'il n'aurait pas critiqué l'intervention des militaires, et lui reprochant de juste venir "faire sa communication".

Pendant dix minutes (après la capture de cette vidéo qui montre seulement le début de l'échange), le ton est monté, front contre front, jusqu'à ce que d'autres manifestants, outrés, interviennent pour calmer le jeu : "Lui au moins, il est là aujourd'hui, avec nous !"

Nos vidéos : 

 

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.