Notre-Dame-des-Landes : la contre-offensive des pro-aéroport

22 15.11.2012 19:43

Notre-Dame-des-Landes : la contre-offensive des pro-aéroport.

Archive Image de Synthèse

Alors que les pro-aéroport (re)donnent de la voix (lire plus bas), 36 personnalités politiques du grand ouest lancent un appel commun ce jeudi. Deux jours avant la manifestation anti-aéroport à Notre-Dame-des-Landes.

Sous le titre "Les parlementaires du Grand Ouest affirment leur soutien à l’aéroport" - plutôt "des" que "les", feront peut-être remarquer les parlementaires anti-aéroport-, ces députés et sénateurs des Pays de la Loire et de Bretagne estiment que "la démocratie s'est exprimée."

Le texte

"Élus locaux et nationaux, nous avons défendu, sans ambiguïté, depuis plusieurs années le transfert de l’aéroport «Nantes Atlantique» sur le site de Notre-Dame-des-Landes.

La démocratie s’est exprimée, et nous avons été désignés par nos concitoyens pour les représenter. Il s’agit d’un investissement d’avenir dont l'intérêt est avéré aux différentes échelles concernées : à celle de l'agglomération nantaise, qui doit être débarrassée du survol des avions ; à celle du Grand Ouest, qui a besoin d'un nouvel équipement capable de répondre à l'augmentation du trafic aérien dans les 50 prochaines années ; à celle enfin du territoire national, dans lequel doivent être mieux répartis les flux de mobilité qui tendent à se concentrer autour de la région parisienne. Parce que cet équipement public générera une activité économique créatrice d'emploi, l'essentiel de son coût est supporté par l'entreprise chargée de sa construction puis de son exploitation.

Les participations publiques sont raisonnées, et celle des collectivités est remboursable par le concessionnaire. L’enjeu écologique est pleinement pris en considération dans toute sa complexité : non seulement les 42000 habitants et la réserve naturelle nationale du lac de Grandlieu concernés par l'activité de l'actuel aéroport en seront protégés, mais quelques 41 M€ et 280 ha seront consacrés à la mise en œuvre de mesures agro-environnementales visant à protéger les paysages ruraux, la faune et la flore. Les agriculteurs seront justement indemnisés et, si c'est leur choix, réinstallés.

Nous n’en sommes plus au «projet» mais bien à la construction de cet aéroport qui ouvrira en 2017. Les procédures, administratives, techniques et juridiques,  préalables se sont toutes déroulées dans les règles. Les travaux doivent donc démarrer, sans plus attendre. Nous soutenons la réalisation de l’aéroport du Grand Ouest car nous mesurons objectivement son intérêt pour nos territoires et leurs habitants, son impact sur l’économie et l’emploi. Ces choix ont été faits démocratiquement, dans la transparence, par des assemblées élues, et défendus par des candidats confortés par le suffrage universel.

Leur contestation par des activistes radicaux et violents n'est pas admissible et explique le déploiement récent des forces de l'ordre. La démocratie, qui s'est exprimée à plusieurs reprises, ainsi que les différentes décisions de droit, doivent maintenant être respectées par tous, dans le sens de l’intérêt général.

Les signataires

François ANDRE (Député de l’Ille-et-Vilaine) ; Nathalie APPERE (Députée de l’Ille-et-Vilaine) ; Serge BARDY (Député du Maine-et-Loire) ; Luc BELOT (Député du Maine-et-Loire) ; Maryvonne BLONDIN (Sénatrice du Finistère) ; Yannick BOTREL (Sénateur des Côtes-d’Armor) ; Marie-Odile BOUILLE (Députée de la Loire-Atlantique) ; Sylviane BULTEAU (Députée de la Vendée) ; Marie-Anne CHAPDELAINE (Députée de l’Ille-et-Vilaine) ;

Guy-Michel CHAUVEAU (Député de la Sarthe) ; Marie-Françoise CLERGEAU (Députée de la Loire-Atlantique) ; Yves DANIEL (Député de la Loire-Atlantique) ; Françoise DUBOIS (Députée de la Sarthe) ; Sophie ERRANTE (Députée de la Loire-Atlantique) ; Jean-Luc FICHET (Sénateur du Finistère) ; Jean-Pierre FOUGERAT (Député de la Loire-Atlantique) ; Hugues FOURAGE (Député de la Vendée) ; Marc GOUA (Député du Maine-et-Loire) ;

Edmond HERVE (Sénateur d’Ille-et-Vilaine) ; Odette HERVIAUX (Sénatrice du Morbihan) ; Ronan KERDRAON (Sénateur des Côtes-d’Armor) ; Marietta KARAMANLI (Députée de la Sarthe) ; Jacky LE MENN (Sénateur de l’Ille-et-Vilaine) ; Jean-Pierre LE ROCH (Député du Morbihan) ; François MARC (Sénateur du Finistère) ; Jean-René MARSAC (Député de l’Ille-et-Vilaine) ; Michel MENARD (Député de la Loire-Atlantique) ; Michelle MEUNIER (Sénatrice de la Loire-Atlantique) ;

Hervé PELLOIS (Député du Morbihan) ; Sylvie PICHOT (Députée de la Mayenne) ; Monique RABIN (Députée de la Loire-Atlantique) ; Dominique RAIMBOURG (Député de la Loire-Atlantique) ; Daniel RAOUL (Sénateur du Maine-et-Loire) ; Marcel ROGEMONT (Député de l’Ille-et-Vilaine) ; Sylvie TOLMONT (Députée de la Sarthe) ; Yannick VAUGRENARD (Sénateur de la Loire-Atlantique).

L'Acipran

Mercredi, l'Association citoyenne pour la réalisation d'un aéroport international sur le site de Notre-Dame-des-Landes (Acipran) a réactivé son compte Twitter, reste présente sur Facebook et expliqué son "retour" sur son site Internet.

Voir Alain Mustière, président de l'Acipran chez nos confrères de France 3 Pays de la Loire :


Alain Mustière Président ACIPRAN par France3PaysdelaLoire

Voir aussi ce reportage de nos confrères, en voiture avec un habitant favorable à l'aéroport :


Les pro-aéroport Notre-Dame-des-Landes... par France3PaysdelaLoire

Plus d'infos à lire dans Presse Océan

Commentaires (22)

les zadistes défendent les intérêts des bourgeois
libertarien dim, 14/04/2013 - 09:49

j'ai vécu 3 ans à Rezé, Nantes sud, à la maison radieuse. quand les avions passaient à la verticale de l'immeuble en pleine nuit, parfois jusqu'à 2 ou 3 heures du matin, les murs tremblaient, mes enfants se réveillaient en pleurant, je passais une heure à les rassurer avant qu'ils ne se rendorment. ça fait quarante ans que les populations modestes du sud de nantes, bouguenais, rezé, vertou, ont la vie et le sommeil gâchés par l'aéroport actuel dessiné et construit par des décideurs de droite qui ont alors préféré pourrir la vie des ouvriers du sud plutôt que d'embêter les bourgeois et des propriétaires terriens du nord de nantes, sautron, coueron, la chapelle sur erdre, et massacrer une réserve naturelle en plus (grand lieu) . les activistes de la zad prétendent défendre quoi ? un art de vivre, la nature, les gens du peuple ? mes fesses ! ils défendent les intérêts d'une poignée de privilégiés au mépris de l'intérêt du plus grand nombre. et ça se dit de gauche ! les gens de gauche de l'agglo nantaise sont assez grands pour savoir ce qui est bon pour eux, et ils l'ont dit en soutenant JM Ayrault et ce projet, qui est vrai projet de gauche car il va améliorer les conditions de vie des populations modestes de nantes agglo sud et créer de l'emploi en plus. ces zadistes sont des enfants gâtés stupides et naïfs qui devraient aller bosser en usine quelques mois histoire de comprendre ce que veut dire peuple et travailler.
RD

EELV n'est pour rien dans le
Xavier Xourkis ven, 16/11/2012 - 10:54

EELV n'est pour rien dans le fait que la contestation s'amplifie.

EELV n'est pas à l'origine du rassemblement.

Ce sont les zadistes (zad-nadir.org), sur lesquels EELV tape depuis trois ans qu'ils et elles sont installés sur la ZAD, qui en sont à l'origine.

Il y a au sein de la contestation à ce projet deux visions opposées :

1- celle qui consiste à vouloir rester dans le strict cadre de la loi, une contestation qu'on dira légaliste, et qui veut donc restreindre la légitimité de toute action de contestation au périmètre de la loi

2- celle qui consiste à s'affranchir de ce périmètre, considérant que la légitimité et la justice ne peut être réduite au cadre de la loi - et qui argumente ce passage à l'illégalité.

Je me site très clairement du côté des zadistes, qui s'en sont pris plein la tronche et qui s'en prennent plein la tronche par ceux, opposés à l'aéroport, qui sont strictement légalistes.

Invoquer, par réflexe, la République et l'Etat de droit pour refuser toute perspective de compréhension des luttes en partie illégales témoigne d'une forme de réaction et de conservatisme contre lequel je suis tout à fait opposé.

Les Zadistes sont majoritairement dépeints par les légalistes comme de dangereux énergumènes, violents voire sanguinaires. Il est souvent sous-entendu au travers des descriptions qu'ils et elles sont quasiment des malades mentaux.

Le ministre de la police a même évoqué "l'ultra-gauche" à leur propos, au moment même au l'affaire de Tarnac, de laquelle est issue le terme, se révèle être une grosse manipulation du pouvoir de l'époque qui s'est servi de sa police pour gouverner par la peur en créant des figures repoussoirs.

A l'heure où l'extrême-droite légitime tranquillement ses thèmes, son vocabulaire et sa vision du monde au sein même des structures traditionnelles des partis de droite, l'extrême-gauche elle devient l'élément central de "l'ennemi de l'intérieur".

Pourtant, moi qui habite à 10km de la ZAD, qui m'y suis rendu, m'y rend et m'y rendrait encore des années s'il le faut (comme tout mon réseau et ma famille), je peux vous dire que les Zadistes bossent, construisent, élèvent des animaux, font du fromage, du pain, des légumes, élèvent de magnifiques cabanes, tissent des liens entre eux et les habitants natifs. Ils et elles vivent.

L'assaut des forces de "l'ordre" est venu tout détruire ce qu'ils et elles avaient bâti depuis trois ans. Les gardes mobiles ont coupé des clôtures de pré où paissaient des vaches, pour accuser les occupants. Une femme de 63 ans, qui les filmait, a eu 21 jours d'ITT et un doigt cassé par un CRS qui lui a pris sa caméra de force. Les CRS ont délibérément détruit les tenures maraichères en les arrosant de gaz lacrymogène. Les zadistes ont ramassés 5 sacs de douilles dans cette parcelle, capable de nourrir 100 personnes pendant un an. Les CRS ont détruits les maisons, les cabanes. Ils ont également virés du jour au lendemain une femme de 84 ans et son fils de 56 ans, locataires, pour détruire leur maison, écrasant sous les pelles les lapins dans les clapiers, détruisant le poulailler sans l'avoir vidé des poules et des canards.

La violence déployée là-bas, sous prétexte de l'invocation de la figure-repoussoir du « squatteur violent », a été terrible. EELV a contribué à construire cette figure.

La baronnie PS locale également, plus que jamais.

Cette violence n'a pas été sans réponse : jets de pierre et de quelques cocktails molotov. Je n'aurais peut-être pas fait pareil, mais je ne peux pas l'assurer.

J'aurais en tout cas lancé les légumes gâtés par les gaz – et ces légumes constituaient l'immense majorité des projectiles. J'aurais fait des barricades aussi, si on m'avait détruit mon lieu de vie et tout mon travail.

Le problème des capitalistes, et de toutes les personnes intoxiquées par leur idéologie mortifère qui consiste à détruire la vie pour couler du béton au nom de l'avenir de nos enfants, est que ce travail, ces liens, cette production, toute cette vie s'épanouissent en dehors des cadres qu'elle a l'habitude d'imposer et de rendre aussi naturel que l'est la pluie - alors que contrairement à la pluie, on pet s'en passer.

Ces cadres sont entre autre régis par la confusion entre l'emploi et le travail, par celle de la loi et de la justice.

Les Zadistes travaillent en dehors de l'emploi, et défendent une cause et une vie juste en dehors de la loi.

Entre les pro-bocage et les anti-légumes se dessine une ligne structurant deux oppositions fortes :

1- d'abord en matière d'aménagement du territoire
2- ensuite en matière de vision de l'avenir

Ces deux thèmes sont éminemment liés. C'est en référence à ces deux thèmes que chaque camp invoque « l'avenir de nos enfants », qui serait forcément mis en danger par les conceptions des adversaires.

Je pense personnellement que la lucidité est du côté des anti-bitume, des pro-légumes. Ceux et celles-là même que le PS et le concert des entrepreneurs et des capitalistes tentent de réduire à des personnes violentes voire, ce qui est souvent sous-entendu, à des malades mentaux qu'il conviendrait de mettre hors d'état de nuire.

La ZAD, 2 000 hectares composé à 98% de zones humides, est une tête de bassin versant. Actuellement, c'est l'équivalent de un département français tous les 7 ans qui disparaît sous le béton. Les arguments de pro-bitume se réduisent à une vision économiciste de la société, celle-là même qui nous conduit dans le mur avec trompettes et clairons.

Selon eux, pour faire face au mal engendré par la surexploitation des ressources naturelles, par la destruction de la nature, par l'exploitation des salariés, il faudrait encore plus de surexploitation des ressources, plus de destruction de la nature, et bien sûr encore plus d'exploitation des gens.

Cette vision est à proprement parler complètement démente. Mais elle a les honneurs de toute une classe sociale (et de tous ses aspirants, fort nombreux), qui a construit tout ses avantages sur ce système.

Je soutiens la ZAD, les Zadistes, ils et elles sont de ma famille. Ils et elles défendent bien mieux l'avenir et je dirais même la République, que tous ceux qui passent leur temps à invoquer, comme par réflexe, la République et l'Etat de droit pour qu'enfin on en finisse avec eux et qu'on leur envoie, que sais-je, l'armée ou trois fois plus de gardes mobiles.

Ils et elles ont raison, et si des extrémistes croient les soutenir, ou des gros malins tentent de les discréditer en usant de violence, il ne faut pas se laisser abuser, et ne pas céder aux amalgames qui servent le pouvoir.

Qu'on les laisse vivre !

RDV le 17/11 !!

Trop long, mon pote !
JANE DOE ven, 16/11/2012 - 12:57

En réponse à Xavier Xourkis - EELV n'est pour rien dans le

Dis donc tu serais pas payé par tes copains pour encombrer ce forum par des kilomètres de blablabla que personne ne lit et surtout pas moi ? Garde tes forces pour autre chose mon gars ! Et fiche nous la paix double XX.

Lire ? Pas lire ?
Xavier Xourkis ven, 16/11/2012 - 13:22

En réponse à JANE DOE - Trop long, mon pote !

A prendre connaissance de vos messages,

de leur contenu,

de leur pertinence,

du niveau générale de vos contributions ici,

ça n'étonnera personne que vous osiez affirmer crânement que vous ne lisez pas "parce que c'est trop long".

Merci d'illustrer si bien le niveau général des pro-aéroport.

Pas crâneuse, mon gars !
JANE DOE ven, 16/11/2012 - 14:31

En réponse à Xavier Xourkis - Lire ? Pas lire ?

T'as tout fauxxxxx XX ! Découvrir un "texte" (??..) de 30 km c'est rédhibitoire ! A gerber ! On ne lit pas ou éventuellement en diagonale vite fait. D'autant que l'on sait par avance que ça va être un gloubiboulga ou un salmigondis indigeste d'un "évangile" appris par coeur ! Trop long te dis-je ! Y'a que ta gonzesse qui pourrait peut-être apprécier... (pour relever le "niveau générale" : supprime le "e").

À XX
Tatave ven, 16/11/2012 - 12:00

En réponse à Xavier Xourkis - EELV n'est pour rien dans le

Vous pensez vraiment être crédible avec votre diatribe pro, pro, pro ???
C'est curieux mais après sa très longue lecture, le doute m'habite... entre autre quand je lis : "Les Zadistes travaillent en dehors de l'emploi, et défendent une cause et une vie juste en dehors de la loi."??? Ça laisse rêveur ! Non ?

Crédible ? Rêveur ?
Xavier Xourkis ven, 16/11/2012 - 12:29

En réponse à TataveVertou - À XX

Je ne répondrai pas à votre question provocatrice - c'est aux lecteurs et lectrices d'y répondre pour eux-mêmes. Manifestement, vous avez votre avis.

La distinction entre emploi et travail est une distinction intellectuellement très importante à faire.

La question est : est-il possible de travailler en dehors d'un "emploi" ?
Est-il possible de contribuer à la collectivité sans être "employé" par quelqu'un ?

La réponse est, pour peu qu'on y réfléchisse, évidente. Cette distinction a été opérée, entre autre, par un sociologue nommé Bernard Friot dans un ouvrage titré "l'enjeu des retraites". Il y démontre brillamment que les retraités fournissent le plus souvent un véritable travail, utile à la société, bien qu'ils ne soient plus dans l'emploi.

Cette distinction est tout à fait opérante pour les Zadistes. Leur production agricole locale rayonnait - avant qu'elle ne soit détruite, avec les moyens de production, par les CRS - sur le territoire, et bénéficiait aux locaux.

Quant à la question de la loi, encore une fois, à vous de choisir d'y réfléchir ou de vous laisser dominer par des réflexes de pensée (qui ne sont probablement pas les vôtres, à la base).

Si il avait fallu que toutes les contestations restent sagement dans un cadre légaliste, il n'y aurait pas grand chose de ce qui constitue les très maigres avantages que les gens qui travaillent ont arraché, littéralement, au patronat. Pas de congés payés, pas d'assurance chômage, entre autre. Il n'y aurait pas eu de résistance en France durant 39-45. Il y aurait un énorme camp militaire au Larzac. Une centrale nucléaire à Plogoff, au Carnet. Et j'en passe.

réduire "la vie bonne", au sens philosophique mais aussi très pratique du terme, au strict respect de la légalité, apparaît pour ce que c'est : un réflexe rabougri au service, trop souvent, de la domination de ceux qui écrasent et détruisent.

Rêvez, rêvez, il en restera toujours quelque chose.

Le rêve Freudien?
Gilbert de Mont... ven, 16/11/2012 - 17:41

En réponse à Xavier Xourkis - Crédible ? Rêveur ?

Les avions s'écrasent et détruisent aussi comme votre conclusion!

Votre mot clef de fermeture démocratique: ZAD ( Zone A Défendre de votre cerveau lavé d'idéologie) C'est actuellement une ZAD (Zone A Détruire par les anarchistes).

Ne citez pas 39 - 45 SVP surtout pas vous!

Plogoff .... Qui alimente le territoire dans la zone sans développement économique?

Larzac ... Combien de moutons? Je viens de perdre du temps ... Rêvez, attention au cauchemar!

l'idéologie ?
Xavier Xourkis ven, 16/11/2012 - 17:59

En réponse à Gilbert de Montplaisir - Le rêve Freudien?

L'idéologie ne se voit pas elle-même... C'est comme l'oeil.

Je ne me cache pas de défendre un point de vue, mais il ne fait pas système au point d'être nommé idéologie.

Là encore, Gilbert, il semble bien qu'on soit en présence du fameux phénomène "la paille et la poutre"... vous voyez ?

Vos obsessions et vos références témoignent en effet d'un degré de verrouillage idéologique qui confine à la monomanie.

Vous vous faites plaisir à "squatter" ce forum de PO, mais m'est avis que votre plaisir n'est guère partagé au-delà de votre petits cercles de clones..

Non je ne vois pas, clin d'oeil de cyclope d'Ulysse : "personne"
Gilbert de Mont... ven, 16/11/2012 - 19:27

En réponse à Xavier Xourkis - l'idéologie ?

Je vous laisse le bandeau de pirate à cache - cache de votre longue vue du point!

Je n'ai pas un œil de vert ... J' anticipe votre " vous êtes un fascite"!

Cela dérange les hackers , corbeaux et autres! Le squat, contemplez vos posts symboliques de la ZAD . Zone A Détruire! je vous laisse à votre conclusion monologue d’auto-persuasion!

N'oubliez pas de dormir et de rêver de la ZAD, nouveau parc d'attraction des verts!

A Xourkis
Mike_ ven, 16/11/2012 - 14:01

En réponse à Xavier Xourkis - Crédible ? Rêveur ?

Et vous croyez vraiment que ceux qui "travaillent en dehors de l'emploi" ont des congés payés, des assurances chômage, la Sécu, la retraite et autres primes vacances ? Non mais vous rêvez ou bien vous vous foutez de la classe ouvrière ? Quand à produire moi-même les poireaux et carottes nécessaires pour en vivre en autosuffisance d'un brouet que cuisinerait ma femme sur un réchaud camping-gaz, non merci. Déjà que je n'aime pas le jardinage !! Si chacun doit rester libre de sa pensée et de son opinion, merci de respecter la mienne et de me laisser acheter mes légumes et mon ravitaillement au marché ou à la supérette à côté.
Vraiment, ce que vous racontez, ça ne tient pas debout deux secondes ! Vous pouvez rêver vous aussi mais, contrairement à moi, et à ceux qui vivent comme moi, il ne vous en restera RIEN.

Acipran vs Acipa
Cyril ven, 16/11/2012 - 09:43

l'Acipran est apparue il y a 10 ans lors du débat public en réponse à la création de l'Acipa.

Les différences sont fondamentales entre les pro et les anti aéroports :
1) Le nombre d'adhérents : 200 revendiqués pour l'Acipran ; + de 3000 pour l'Acipa.
2) Le nombre d'élus : 200 ? pour l'Acipran ; 3000 pour la Cedpa.
3) La notoriété depuis le début du conflit : l'Acipran a vu son nombre de j'aime sur Facebook augmenter de 20% contre 200% pour l'Acipa.

Ce qui m'a marqué dans le reportage diffusé sur France 3 hier soir est l'anonymat des pro aéroports suite à l'agression du vigile qui n'a toujours pas été revendiquée : le pro aéroport est présenté comme une personne débarquant de nulle part dans une ville qu'il ne connaissait absolument pas.
Son activité : pdg d'entreprise, un des fameux "pigeons" revendiqué ?
Visiblement, il avait l'air de recycler les arguments aussi vieux que les porteurs du projet.

Mode ironie :
Les pro aéroports sont des pdgs d'entreprises qui se revendiquent "PIGEONS", RECYCLENT les vieilles idées, prêtent attention au lac de grand lieu alors que les produits de dégivrage utilisés sur les avions (en hiver) atterrissent dans le lac de Grand Lieu dans le plus grand silence médiatique, prévoient un aéroport HQE (qui serait plutôt HQC : Haute Qualité pour la Connerie), et surtout "l'enjeu écologique est pleinement pris en considération" !

Waou ! Les pro aéroports sont les protecteurs de l'environnement, encore plus que les écologistes !

Nous sommes américains : nous approuvons ce discours !

Oups ! On est en France pardi !

PS : d'après les professionnels de l'aviation, le trafic à Nantes Atlantique a baissé de 5% le mois d'Octobre dernier par rapport au mois d'Octobre de l'an dernier (source http://nantesatlantique.forumactif.com/t3085-statistiques-octobre-2012 ).
Une nouvelle qui arrive à point nommer pour les anti aéroports.

Pas trop tôt !
JANE DOE jeu, 15/11/2012 - 23:26

Mais il va y avoir du boulot ! Les inconditionnels systématiques d'un obscurantisme archaïque vont bien sûr faire valoir des arguments indéfendables. Ils sont dans leur petit monde obtus et étriqué de revendications perpétuelles, c'est leur fonds de commerce, et ils ne vivent souvent que grâce à la générosité de la société dont ils profitent sans vergogne. Tout le monde est "incompétent" à leurs yeux, mais que font-ils de constructif ? RIEN, sinon critiquer ! J'aimerais bien entendre not' ex-bon Maire de Nantes, actuel Premier Ministre, dans cette affaire ! Qu'il se prononce clairement, sans laisser pourrir la situation, comme il le fait actuellement. Très télégénique de prendre des grands airs sérieux pour ce qui se passe en Corse ! Mais motus et bouche cousue pour Notre Dame de "Toutes les Douleurs" ? Assez de mollesse ! ça suffit ! Y'en a marre, tout le monde le dit ! ALORS ????

ENVOYONS L'ARMEE
Xavier Xourkis ven, 16/11/2012 - 13:42

En réponse à JANE DOE - Pas trop tôt !

vous avez raison, Jane, Mike, Gilbert

il faut envoyer l'armée pour liquider tous ces anarchistes qui ternissent l'image de la France

Il faut être ferme avec tous ces fous furieux qui ne respectent pas la propriété

les terres sont à VInci, grande et noble entreprise, grand employeur et en ce sens qui doit être chérie par la Nation

l'aéroport doit se faire ici, c'est obligatoire pour que nous ne finissions pas tous à la merci des soviétoïdes étrangers

VIVE LA POLICE
VIVE l'ARMEE

et tant pis si nous sommes la minorité : http://www.leparisien.fr/environnement/notre-dame-des-landes-comprenez-v...

Mollesse
Mike_ ven, 16/11/2012 - 09:39

En réponse à JANE DOE - Pas trop tôt !

Entièrement d'accord avec toi Jane. On n'entend guère Ayrault se manifester à propos de NDL alors qu'il est l'un des plus gros porteurs (sans jeu de mot) de ce projet ! Ce type est d'une mollesse pire que celle de Hollande qu'on avait commencé à surnommer Flamby. D'ici que le nantais Ayrault soit comparé au beurre blanc... Ceux qui ont voté pour cette équipe ont finalement l'exécutif qu'ils méritent ! Et cet amalgame rose-vert (comme dit Gilbert) ? Une vraie tambouille politicienne qui n'honore pas la France. Ca devient désastreux.

"Abus de mollesse" ou "Abus de faiblesse" ?
JANE DOE ven, 16/11/2012 - 14:59

En réponse à Mike - Mollesse

Et oui Mike ! C'est réprimé par la loi je crois ? En tout cas, Miam Miam pour le petit "beurre blanc" ! (Je le fais très bien). Quand est-ce que c'est-il prévu pour une bonne petite tambouille culinaire entre potes ? Ce serait bien plus marrant que Double X qui n'a rien d'un Double 07 !

Ceux qui sont pour l’aéroport
vavasseur jeu, 15/11/2012 - 22:26

Ceux qui sont pour l’aéroport nddl qu’ils soient politiques ou exploitants ne méritent pas la confiance que le citoyen leur accorde.
Ils sont incompétents, avec une piste qui peut déjà accueillir des A380 et qui peut accueillir 34 mouvements par heure, qui n’en reçoit que 7 à 10, aux heures de pointe, dont le nombre de mouvements de l’ordre de 40000/an, dont le nombre est stable depuis plus de 10 ans, ils ne pensent pas être capable de porter la capacité de cet aéroport à 10 000 000 de passagers par an comme en suisse. Ces personnes qui dirigent cette société ne méritent que la honte. Toutes les manifestations et réunions d’information qui se multiplient en France entière vont dans ce sens.
Les infrastructures inutiles, et ils y en a aussi dans les transports par chemin de fer, sont la ruine de notre pays. La Bretagne a déjà 14 aéroports qui ne sont pas rentables, un de plus. Angers son aéroport neuf est sous utilisé.
Un sondage peut être fait sur : nos élus sont-ils mégalomanes ?

Incompétence ?
Mike_ ven, 16/11/2012 - 09:33

En réponse à vavasseur - Ceux qui sont pour l’aéroport

Et voilà ! Sous prétexe que l'aéroport actuel ne reçoit qu'une dizaine de mouvements par heure ses responsables seraient incompétents ? C'est vraiment très réducteur et regarder les choses par le mauvais bout de la lorgnette. Est-ce que les ingénieurs et ouvriers de chez Renault sont incompétents parce que les ventes de ce constructeurs ont fortement dimlinué ? Est-ce que les responsables de la SNCF sont incompétents parce que les gens préfèrent prendre leur voiture plutôt que le train ? Parce que les transporteurs préfèrent utiliser les camions plutôt que le fret ferroviaire ?
Et qui vous autorise à déclarer que l'infrastructure aérioportuaire nantaise est inutile ? Sur quoi vous basez-vous pour avancer cela ? Ce n'est que l'un de ces couplets ringards et réducteurs qui veulent ramener la société à l'époque où elle s'éclairait à la chandelle. Un discours écolo de soixante-huitard attardé à la cervelle figée. Et rien d'autre !

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.