Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Notre-Dame-des-Landes Le redémarrage "change tout" selon E. Cosse (EELV)

0 04.11.2015 16:46
NOTRE DAME DES LANDES

NOTRE DAME DES LANDES

Romain Boulanger


"Ça change tout": la secrétaire nationale d'Europe Écologie-Les Verts Emmanuelle Cosse a estimé mercredi qu'il y aurait "un avant et un après" l'annonce par le gouvernement de la reprise des travaux à Notre-Dame-des Landes dans les relations entre les écologistes et les socialistes. 


"Ça change tout, il y aura un avant et un après", a déclaré Mme Cosse à l'AFP en marge d'un déplacement à Vincennes dans le cadre de sa campagne pour les régionales d'Ile-de-France, où elle conduit la liste EELV. "Ça change les relations", même si "on va voir comment ça va évoluer" localement, a-t-elle ajouté, quelques heures avant de se rendre sur le site controversé aux côtés de la coprésidente du groupe écologiste à l'Assemblée Cécile Duflot. 
Mme Cosse n'a cependant pas souhaité qualifier cette décision de "casus belli" dans le cadre des négociations qui ne manqueront pas d'avoir lieu avec le Parti socialiste au soir du premier tour des régionales, notamment dans les Pays de la Loire, où la droite est donnée grandement favorite dans les sondages. 
Devant l'Association des journalistes parlementaires, le secrétaire national du PS aux élections, Christophe Borgel, a estimé que le dossier de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes n'était "pas un sujet nouveau" et qu'il n'avait pas empêché depuis six ans d'être "rassemblés dans cette région" avec les écologistes. 
"Il y a d'un côté un débat de fond, avec des divergences" et "de l'autre côté une utilisation politique qui est très parisienne", a lancé M. Borgel, qui juge que "c'est la venue d'un certain nombre de personnalités nationales dans ce dossier qui nous pollue l'affaire". 
"Notre-Dame-des-Landes, c'est 0,5% des investissements de la région Pays de la Loire. Ça veut dire qu'avec les Verts on est capables de se mettre d'accord sur 99,5% des investissements de la région!", a-t-il noté, assurant que ce dossier "ne (l')inquiète pas sur le rassemblement" dans l'ensemble des régions avec les écologistes pour le second tour des régionales. 
Pour sa part, interrogée sur les déclarations du Premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis, qui a affirmé lundi avoir reçu l'assurance de EELV que l'unité serait faite avec le PS au second tour, Mme Cosse a répondu: "Cambadélis ferait mieux de faire campagne au lieu de parler du second tour." 
Dans une lettre adressée au responsable socialiste le 20 octobre, après le "référendum" socialiste sur la nécessité que la gauche parte unie aux élections, les 12 têtes de liste régionales d'EELV avaient déjà utilisé l'ironie. "Rassurez-vous, monsieur le Premier secrétaire, après le premier tour, nous rechercherons sans ambiguïté le rassemblement de la gauche et des écologistes", écrivaient-ils selon le document dont l'AFP s'est procuré copie. 
Une position qui est toujours d'actualité selon Mme Cosse. 
"Le +peuple de gauche+ auquel vous croyez faire appel n'est pas dupe", avaient-ils expliqué, "il voit bien qu'il s'agit là, de votre part, d'une manière de trouver des excuses préventives à de possibles défaites et de faire passer le leadership partisan avant l'intérêt général". 


AFP

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.