Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Notre-Dame-des-Landes Les habitants n'y croient toujours pas

0 01.11.2015 20:30
Les habitants éprouvent à la fois lassitude et inquiétude.

Les habitants éprouvent à la fois lassitude et inquiétude.

PO-Romain Boulanger

Dans le bourg de Notre-Dame-des-Landes, après l'annonce du préfet sur la relance du projet d'aéroport, les habitants éprouvent à la fois lassitude et inquiétude.
En ce dimanche matin de Toussaint, rien ne semble pouvoir troubler la tranquillité du bourg de Notre-Dame-des-Landes. Vendredi soir, le préfet Henri-Michel Comet a pourtant annoncé le lancement des appels d’offres pour les « travaux de débroussaillage, de rétablissement d’accès et de clôtures dans le cadre de l’opération de la desserte routière de l’aéroport du Grand Ouest ».
Personne parmi les habitants ou les commerçants, ne souhaite commenter à visage découvert ce nouvel épisode du dossier. Au café du bourg, les journalistes sont carrément personæ non gratæ. Pas question de les laisser entamer la moindre conversation avec les clients.
Une femme croisée plus loin regrette l’image de la commune donnée par les médias : « Dans la tête des gens aujourd’hui, à Notre-Dame-des-Landes, il n’y a que la Zad. Les gens font l’amalgame. La télé a fait un reportage samedi, mais on n’a pas vu une seule image du bourg. L’annonce du préfet ne change rien. D’ici 2 mois, ce sera dans l’autre sens. »

Plus d'infos dans nos colonnes ce lundi 2 novembre.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.