Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Notre-Dame-des-Landes Relance des études sur les dessertes bus et tram-train

6 27.02.2017 16:51
L'une des études portera sur le portage du projet tram-train entre La Chapelle-sur-Erdre et Notre-Dame-des-Landes.

L'une des études portera sur le portage du projet tram-train entre La Chapelle-sur-Erdre et Notre-Dame-des-Landes.

Photo archives PO-Olivier Lanrivain

Le Syndicat mixte aéroportuaire, présidé par Bruno Retailleau, le président (LR) de la Région des Pays de la Loire, a voté ce lundi 27 février la relance des études sur les dessertes en transports en commun du futur aéroport du Grand Ouest à Notre-Dame-des-Landes.

Les vingt collectivités qui siègent au comité syndical ont voté le budget primitif du SMA qui prévoit la relance des études sur les dessertes en transport en commun « afin d'étudier les conséquences des nouvelles dispositions réglementaires et législatives sur le schéma d'accessibilité voté en 2013 et préparer dès à présent les futures liaisons qui devront être opérationnelles à l'ouverture de l'Aéroport afin de répondre aux attentes et aux besoins de l'ensemble des habitants du Grand Ouest ».

Bus à haut niveau de service et tram-train

Ces études porteront sur la desserte en bus à haut niveau de service « depuis l'ensemble du territoire » et l'analyse du portage du projet de tram-train qui nécessité la réalisation de 17 km de voies entre La Chapelle-sur-Erdre et Notre-Dame-des-Landes.

 

Lire dans Presse Océan du mardi 28 février 2017

 

Commentaires (6)

la désinformation continue!!!
jean.marie.ravier mer, 01/03/2017 - 01:08

AIRBUS a t il demandé des m² sur BOUGUENAIS qui lui ont été demandés?
NON!
l'usine AIRBUS de SAINT NAZAIRE est elle prête à accueillir les fabrications de NANTES?
NON!
ce n'est pas du tout les mêmes métiers...
et si on fermait la piste de NANTES ATLANTIQUE, oui, l'usine AIRBUS serait menacée, mais pas par SAINT NAZAIRE!
tout simplement les caissons centraux en composite (pièce qui permet le raccordement des ailes au fuselage) partiraient une autre usine AIRBUS à l'étranger, qui guigne ces technologies (absentes de SAINT NAZAIRE, mais présente dans d'autres usines airbus en Espagne, Allemagne, Angleterre) depuis longtemps!
il faut reconnaître qu'on aurait tout gagné pour faire ce projet absurde depuis le début!

Puisque vous évoquez les salariés AIRBUS allez leur expliquer qu'il faut aller chercher leurs avions à NDDL alors que l'aéroport est à leur porte aujourd'hui
idem pour les nombreux cadres aux déplacements aériens fréquents qui gravitent autour d'AIRBUS, ou de GE énergies nouvelles qui vient d'installer son siège mondial juste à côté de l'aéroport actuel !
l'aéroport doit rester à NANTES ATLANTIQUE

Bon résumé
Foulques Deletang mer, 01/03/2017 - 12:04

En réponse à jean.marie.ravier - la désinformation continue!!!

Vous avez parfaitement résumé la situation! J'ajoute qu'Airbus a cherché à rétrocéder sans succès l'usine de St Nazaire à un sous-traitant, il y a qq années, n'y voyant pas une technologie d'avenir. Sur la recherche d'une nouvelle implantation, il est probable que ce serait hors zone euro dont Airbus s'estime trop dépendant au profit d'une zone dollar (USA ou Chine) quitte à transférer la production de Bouguenais dans une usine européenne actuelle dont une partie de l'activité serait délocalisée. Autre conséquence: la moitié des emplois du site concernent des activités aéroportuaires qui seraient menacés de délocalisations sans transfert à NDDL : dédouanement, logistique, maintenance. Tout ça pour une sotte lubie.
J'ai lu que récemment J.Rolland a évoqué les évolutions futures du réseau tram : la prolongation de la ligne jusqu'à N-A n'est pas envisagée - uniquement parce que cela condamnerait un peu plus le bancal NDDL.
JMA n'a de cesse d'agiter l'argument de la consultation : consultation pour avis qui portait sur le vieux projet surdimensionné, obsolète, contrevenant à la règle (2016) du CNTE sur la cible visée du grand-Ouest qui paie. La DUP 2008 n'ayant ni fixé les modalités de la fermeture de Nantes-Atlantique, ni étudié ses possibilités de modernisation devrait être annulée pour vices de forme.

bonne idée de chiffrer le tram train!
jean.marie.ravier mar, 28/02/2017 - 03:17

on connaît déjà plus ou moins les résultats du fait des études déjà réalisées:
150 millions d'euros pour la voie nouvelle La Chapelle sur Erdre NDDL
une trentaine de millions pour des rames supplémentaires
un déficit annuel de 7 millions d'euros minimum
et PERSONNE n'est d'accord pour payer!
pas le syndicat mixte, pas la région, pas la métropole, ...
peut être les vaches qui regarderont passer les tram trains (la ligne nouvelle ne dessert que des zones rurales)
en comparaison, à NANTES ATLANTIQUE la prolongation du tram depuis NEUSTRIE (1,5km) coute une quarantaine de millions, et permet la desserte des 8000 employés de la zone AIRBUS de BOUGUENAIS
Une fois de plus, le choix est évident!

Ré,ré,ré-études
Foulques Deletang mer, 01/03/2017 - 12:15

En réponse à jean.marie.ravier - bonne idée de chiffrer le tram train!

Ces études ont été faites maintes fois sans donner de solutions viables : via la ligne SNCF de Vannes, via la ligne de Chateaubriant, via une LGV Rennes-Nantes à construire (LNOBPL toujours en cours). La conclusion est toujours la même : hors de prix et non rentable! Installer un tel équipement (aéroportuaire) en cambrousse, loin de tout, c'est perdre les précieuses minutes gagnées par l'avion.
La prolongation depuis Neustrie ferait perdre bcp d'argent en parking à Vinci Airports, c'est, pour moi, le seul obstacle au bon sens.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.