Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Sophie Bringuy et Françoise Verchère : « Rassemblement impressionnant »

3 09.01.2016 19:21
  • NATHALIE BOURREAU

    Françoise Verchère (CéDpa).

  • Archives PO

    Sophie Bringuy, conseillère régionale EELV.

Sophie Bringuy, élue régionale (EELV) : « C’est un rassemblement très réussi, historique, tant au plan de l’organisation que de la mobilisation. Nous étions plus de 20 000 personnes, un millier de cyclistes, 400 tracteurs. C’était très impressionnant. C’était un moment festif, familial, bon enfant. C’est une manifestation comme on les souhaite à chaque fois. Nous avions demandé au président de la République qu’il rappelle ses engagements de 2012 : pas d’expulsion des habitants historiques jusqu’à l’épuisement des recours. Nous n’avons eu aucune écoute. Je le regrette. Une nouvelle dimension a donc été activée en milieu d’après-midi par les agriculteurs du COPAIN 44. François Hollande met ses ministres dos à dos. Nous aimerions qu’il se positionne très clairement et qu’il tienne ses engagements. »

Françoise Verchère (CéDpa) : « C’est une très belle manifestation, avec beaucoup de monde. Nous devrions nous mobiliser ainsi chaque samedi car le périphérique sans voiture, c’est chouette ! Les agriculteurs bloquent toujours le pont de Cheviré ce samedi soir : c’est leur décision. Le respect de la parole donnée, cela compte pour eux. Et la parole a été donnée sur les expulsions. Nous espérons qu’AGO va se retirer d’ici l’audience la semaine prochaine. Nous sommes disponibles pour tout rendez-vous, avec les ministres de l’Ecologie, des Transports… Nous sommes prêts à beaucoup de choses ». 

Manifestation à Nantes : pages spécialies dans Presse Océan dimanche 10 janvier.

Téléchargez la version numérique de Presse Océan.

Commentaires (3)

Un grand ras-le-bol
Dustrie sam, 09/01/2016 - 20:37

Il n'y a plus d'occupants historiques de NDDL depuis la fin des années 70 quand les derniers agriculteurs des lieux ont quitté leurs fermes avec un grand ouf de soulagement. Ils étaient heureux de quitter des terres improductives avec une belle indemnité de départ. Alors qui sont les soi-disant occupants actuels ? Des squatteurs, ni plus ni moins ! Des gens qui viennent là pour passer le temps et qui emmerdent tous les riverains ! Il va être rand temps que l'on mette fin à cette occupation illégale et que les travaux démarrent vite. Et qu'on organise rapidement un référendum pour le vérifier, les habitants de la Loire-Atlantique veulent que les travaux démarrent et vite !

C'est dingue de lire de
Melba sam, 09/01/2016 - 21:16

En réponse à Dustrie - Un grand ras-le-bol

C'est dingue de lire de pareilles inepties !
Beaucoup d'agriculteurs ont quitté leurs fermes sous la pression voire les menaces de Vinci et des autorités. Peut-être certains ont accepté pensant être grassement indemnisés..
Vous savez, à Lyon-Décines.., le "Grand Stade", c'était la même chose, des paysans-propriétaires étaient expropriés et recevait 1€ du m2 pour leur terre volée. Laquelle se trouve valoir maintenant, avec les projets immobiliers et hôteliers, ..100€ du m2 !!!!!
Bon, à NDdL, ils ont peut-être été mieux indemnisés, mais cela reste des expropriations !
D'autre part, si vous prenez le temps de vous renseigner quelque peu, ces "squatteurs" sont très occupés : entre l'agriculture ( bio ) sur certaines zones, et l'organisation de la vie sur place, les discussions collectives sur l'idéal de vie dans un système vraiment démocratique, ils ne s'ennuient pas !
J'attends de voir que les habitants de L-A veulent le démarrage des travaux rapidement, gast !
Çà m'étonnerait .

Dingue
vincentbzh dim, 10/01/2016 - 00:13

En réponse à Melba - C'est dingue de lire de

C'est dingue de lire de pareilles inepties !

La très grande majorité des agriculteurs sont partis sans aucune pressions... Faut arrêter de prendre vos rêves pour des réalités.
Une très belle somme leur a été proposé, ils ont prit l'argent et sont allés s'installés ailleurs, sur des terres beaucoup plus fertile.

Vous trouvez scandaleux les expropriations, mais le squattage ça ne vous dérange pas?
Merci de me donner votre adresse, pour que je la transmette aux zadistes, comme ça ils auront un lieu ou s'installer après leurs expulsions. Chez vous, ne vous inquiétez pas, ils ne s’ennuieront pas: entre l'agriculture ( bio ) sur certaines zones, l'organisation de la vie sur place, les discussions collectives sur l'idéal de vie dans un système vraiment démocratique...

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.