Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Notre-Dame-des-Landes Suspicion de censure : la Région dément et s'explique

1 15.07.2013 21:00
Aucun sujet n'échappe à la polémique lorsqu'il s'agit de NDDL.

Aucun sujet n'échappe à la polémique lorsqu'il s'agit de NDDL.

(photo archives Presse Océan)

Notre information sur le documentaire "Le dernier continent" de Vincent Lapize, projet concernant la lutte des opposants au nouvel aéroport de Notre-Dame-des-Landes, suscite de nombreuses réactions.
Elles se concentrent évidemment sur cette suspicion de "censure" que pointe du doigt Olivier Deschanel, conseiller régional centriste (UDI) (à lire ICI). C'est peu dire que le conseil régional présidé par Jacques Auxiette (PS) n'a pas apprécié ce qui est qualifiée de "mauvaise polémique".

Réaction
La collectivité territoriale qui défend depuis le début le projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes "souhaite apporter plusieurs précisions utiles".
Et d'indiquer dans un communiqué diffusé ce lundi 15 juillet :

"Avant l’attribution d’aides à la réalisation de documentaires, un comité technique émet un avis consultatif, qui n’est en aucun cas une décision. En effet, seule la Commission permanente du Conseil régional est autorisée, par la loi, à engager des financements publics. Le comité consultatif, présidé par un élu régional EELV, a effectivement émis un avis favorable il y a plusieurs semaines. L’aide demandée au Conseil régional des Pays de la Loire s’élevait à 4 000 €. Le projet a bénéficié par ailleurs d’autres aides publiques et de très nombreux documentaires sont tournés chaque année sans aide régionale. Ce documentaire militera ouvertement contre le projet d’aéroport qui est financé et soutenu par la collectivité régionale.
La note d’intention déposée par le réalisateur est sans équivoque : « Je filme dans l’urgence et, à ma façon, je prends part aux combats».
Sur le fond, chacun comprendra que le Conseil régional ne peut pas donner suite à cette demande de financement, quelle que soit la possible qualité artistique du film. Prétendre le contraire en se drapant derrière les principes de « liberté de création et d’expression » relève de la plus totale démagogie".

Toujours du côté de la Région, on ajoute : "Il serait totalement incompris, et probablement critiqué et moqué à juste titre, de voir figurer au générique d’un tel film la traditionnelle mention « avec le soutien du Conseil régional des Pays de la Loire ». Enfin, il n’échappera pas aux observateurs avisés du dossier que les élus qui dénoncent l’absence de validation de l’avis du comité technique, sont notoirement défavorables au projet d’aéroport. La création audiovisuelle en Pays de la Loire et le devenir des filières professionnelles qui y sont rattachées valent plus et mieux que cette mauvaise polémique. Pour la seule année 2012, 61 productions ont été aidées par le Conseil régional, y compris parfois malgré un avis défavorable du comité consultatif sans que ceci ne suscite de protestations".

Commentaires (1)

Qu'on m'explique !
Tatave lun, 15/07/2013 - 21:22

Pourquoi, une fois de plus, le citoyen contribuable devrait être mis à contribution pour une "œuvre" forcément polémique ?...
Si les auteurs sont si convaincus de leur talent, en quoi ont-ils besoin d'une aide publique fusse t'elle régionale ?
Qu'ils s'assument !...

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.