Notre-Dame-des-Landes Un arrêté pour interdire le festival des zadistes

2 31.07.2013 05:00

Jean-Paul Naud (2e élu avec une écharpe tricolore en partant de la gauche), lors d'une manifestation contre le projet d'aéroport, en 2010.

Archives PO

Notre-Dame-de-la-poudrière. Lundi, Jean-Paul Naud, maire (sans étiquette)  de Notre-Dame-des-Landes, a décoché un arrêté interdisant le déroulement du « Zad’nard déchaîné », manifestation prévue à partir de vendredi sur le site dédié au projet de nouvel aéroport.  Cet événement, orchestré par les zadistes - militants altermondialistes et anticapitalistes campant sur la zone - se veut le pendant alternatif du rassemblement organisé ce week-end par les opposants historiques. Festival qui verra défiler des artistes comme Sanseverino, Tryo ou Lo'Jo.

Selon Jean-Paul Naud, la manifestation est illégale, car elle « n’a fait l’objet d’aucune déclaration de la part des organisateurs ». L'élu indique que « les services communaux et la brigade de gendarmerie de Blain sont chargés de l’application » de cet arrêté. Même si on peine à croire que les autorités mobilisent des forces de l'ordres pour évacuer le site.

Scission

Des tensions se font également jour entre les opposants historiques et les zadistes, même si officiellement, chacun récuse cette analyse. Dominique Fresneau, porte-parole de l’Acipa - l’une des principales associations luttant contre le projet - déplore sans fard la concomitance des festivals: « C’est d’autant plus regrettable qu’on laisse toujours une place aux zadistes lors de notre grand rassemblement estival, et c’est évidemment le cas ce week-end ». Samedi, une tentative de médiation a tourné court.

Une partie des zadistes va donc faire scission. « C’est gênant pour nous comme pour eux, même si ce n’est pas le même public qui est visé, reprend Dominique Fresneau. Il y aura du gros son sur leur manif. Nous, c’est clair que l’on n’a pas pris l’option d’amener un festival techno sur place. Reste à espérer que les gens suivront la bonne signalétique pour ne pas être déçus. »

Dossier complet dans Presse Océan ce mercredi.

Commentaires (2)

élargir le mouvement ?
observateur44 jeu, 01/08/2013 - 15:47

Pour quoi faire ? Ceux qui occupent illégalement la Zad se sentent-ils si seuls, si éloignés des préoccupations des autochtones ??? Sortis de nulle part et d'ailleurs, souhaitent-ils enfin partager quelque chose avec nous, autre que des invectives et des détériorations de notre mobilier urbain ? Ce serait une bonne nouvelle si les écolos politiques locaux ouvraient enfin les yeux et reconnaissaient qu'ils se mettent à dos une majorité de Nantais.

L'arreté inutile et...dangereux ?
Cyril mer, 31/07/2013 - 09:04

En pondant un arrêté, le maire de NDDL, fait une publicité inespérée pour le festival des Zadistes : il risque donc d'y avoir 2-3 fois plus de monde qu'à l'habitude sur ce festival.
Le festival habituel (en dehors de la Zad) a lieu comme prévu.
Il ne s'agit donc pas du tout d'une scission mais d'élargir le mouvement pour accueillir plus de gens.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.