Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nouveaux décideurs Le voyage de Manuel Olivier

0 06.12.2016 11:05
Manuel Olivier, le PDG d'AS24, se dit ravi de poser ses valises à Nantes. Photo SD

Manuel Olivier, le PDG d'AS24, se dit ravi de poser ses valises à Nantes. Photo SD

Tous les chemins mènent à Nantes, c'est bien connu. La preuve avec le président d'AS24, filiale de Total.

Certes, l'acte de naissance de Manuel Olivier assure qu'il a bien ouvert les yeux sur la belle ville de Paris. Pour autant, les tampons qui ont noirci ses passeports au fil de ses voyages font de lui un authentique citoyen du monde. Avant même de se lancer dans une brillante carrière professionnelle, cet homme aujourd'hui âgé de 58 ans, n'a eu de cesse d'avaler les kilomètres en quête de découvertes et de rencontres d'un continent à l'autre.

« La capacité d'adaptation reste toujours un challenge »

« Dès l'âge de 13 ans, j'ai fait le tour de l'Europe en autostop... », avoue-t-il. Baigné dans l'international très jeune par les activités de ses parents, Manuel Olivier s'est même fendu très vite « de parties de Scrabble en français, anglais, espagnol et même en latin » avec ses trois frères et sœurs. Loin de tomber dans la prétention, le président d'AS24 tient surtout à souligner « la soif de voyage » qui l'a très vite animée.

Il a en permanence pu mettre à l'épreuve sa curiosité des gens, des cultures, des cuisines, des vins... Et surtout du monde des affaires. « La capacité d'adaptation reste toujours pour moi un véritable challenge. Aujourd'hui, je ne me sens plus aisément de plusieurs cultures plus que d'une seule ».

Ingénieur de formation diplômé de l'école Centrale Paris, Manuel Olivier a notamment travaillé pour le groupe Pechiney avant de rejoindre le groupe Total. Parmi ses nombreuses fonctions, il sera entre autre nommé président directeur général d'Air Total International. Un joli clin d'œil pour celui dont le principal hobby est l'aviation légère. Aujourd'hui, quand l'envie le prend de survoler la région ligérienne, il aime rejoindre la piste de l'aérodrome d'Ancenis où il « apprécie énormément l'accueil ».

Une première à Nantes

À Nantes, Manuel Olivier avoue découvrir une ville plaisante dans laquelle « les gens sont simples, sympas et directs ». Et surtout, après cinq années passées à Singapour, il dit apprécier retrouver quatre véritables saisons... « Et pour les promenades, la vallée de l'Erdre constitue un bel écrin ». L'île de Nantes a aussi tapé dans l'œil de cet homme que tout intéresse. « Il y a de bonnes ondes à Nantes ».

Pour autant, son arrivée à Nantes n'est pas synonyme de villégiature. Bien au contraire. Encore une fois, il se retrouve à la tête d'une entreprise dont les projets ne manquent pas. « L'un de nos gros dossiers est l'ouverture à Carquefou avant la fin de l'année de la première station en France de gaz naturel comprimé (GNC) à destination des poids-lourds. D'ici la fin de l'année 2017, huit stations de ce type existeront dans l'hexagone ».

Cédric Blondeel

Manuel Olivier, 58 ans, est diplômé de l’École Centrale de Paris.
Il a commencé sa carrière en 1981 comme ingénieur au Bureau Véritas, en France, puis a fait une coopération en tant que chercheur en mathématiques appliquées à Caracas (Venezuela). Il revient en France et intègre le groupe Pechiney.
En 1988, il rejoint Orkem qui deviendra une filiale de la branche de produit chimique de Groupe Total… Plus tard, en 2001, il devient PDG d’Air Total International.
En 2007, il prend la direction de Total en Italie.
De 2011 à 2015, il a été vice-président des opérations de marketing de Total pour le secteur Asie-Pacifique.
Depuis janvier 2016, il a rejoint Nantes en tant que président d’AS24, qui développe et gère un vaste réseau de stations dédiées aux poids-lourds dans toute l’Europe.


 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.