Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Occupation de Chéviré : "Intolérable" pour le président de la Région

7 09.01.2016 19:07
Bruno Retailleau, président (LR) du Conseil régional des Pays de la Loire.

Bruno Retailleau, président (LR) du Conseil régional des Pays de la Loire.

Archives photo Presse Océan - Olivier Lanrivain

Pour Bruno Retailleau, le président (LR) du Conseil régional des Pays de la Loire, « l’exaspération est à son comble ».

« Après avoir pris en otage les riverains de Notre-Dame-des-Landes, les zadistes prennent désormais en otage tous les automobilistes habituels du pont de Cheviré, qui est aussi un axe économique majeur pour notre région, indique-t-il dans un communiqué. Je demande à l’État de prendre toutes les mesures pour en finir avec cette occupation intolérable. Car cette fois, ça suffit, l’exaspération est à son comble. »
Bruno Retailleau dit également avoir reçu, vendredi, « le collectif anti zad, qui représente les riverains de Notre-Dame-des-Landes. Tous les jours, ces habitants pacifiques sont victimes de la violence des zadistes qui font régner la loi de la jungle. Le désordre et la peur règnent en maîtres dans ce qui est devenu un territoire perdu de la République. C’est pourquoi je m’associe pleinement à la colère de toutes les victimes des zadistes, et la Région va relayer et amplifier cette exaspération. J’annoncerai dans les jours qui viennent des mesures fortes que va prendre la Région pour dénoncer cette situation intolérable et faire pression sur l’État. Et j’espère bien être rejoint par tous les élus attachés à l’autorité de la République. Que ceux qui proclament sans cesse leur attachement à la non-violence commencent par dénoncer la violence des zadistes ! »

Une "vitrine de l'impuissance publique"

Le président de la Région conclut : « Pour ma part, je n’accepterai pas que la région des Pays de la Loire reste la vitrine de l’impuissance publique. Je vais me battre pour le retour de l’ordre autour de Notre-Dame-des-Landes, en faisant de l’évacuation une grande cause régionale. Car Notre-Dame-des-Landes dépasse de très loin l’enjeu d’un aéroport. Ce qui est en jeu à Notre-Dame-des-Landes, c’est l’autorité de l’État et les infrastructures dont nos entreprises ont besoin pour créer des emplois. Si François Hollande veut démontrer aux Français qu’il est capable de faire reculer le chômage et l’insécurité, qu’il montre d’abord de quoi il est capable sur le dossier de Notre-Dame-des-Landes. »

La réaction d'Alain Mustière, président des Ailes pour l'ouest :

« Recadrons le sujet ! L’audience, la semaine prochaine, concerne quinze propriétés : 4 % de l’ensemble des propriétés sur le site. Les autres ont été négociées à l’amiable. Regardons les proportions. Une petite partie de la population prend l’autre en otage : 600 000 personnes à Nantes, qui ont besoin d’utiliser le périphérique. C’est disproportionné, comme l’est la violence sur la ZAD à Notre-Dame-des-Landes : on capte des camions, on incendie des voitures, on brûle des maisons… La violence doit-elle gagner en France ? Les tribunaux ont tranché, l’Europe aussi, en faveur de l’aéroport. Je ne comprends pas que le gouvernement puisse encore accepter cette situation. La violence doit-elle avoir le dernier mot ? »


Commentaires (7)

L'etat de droit et les droits du citoyen !
Melba dim, 10/01/2016 - 00:19

Est-ce le terrorisme qui pousse les français à des idées aussi faschistes ??
La manifestation anti-NDDL sur le périphérique s'est déroulée parfaitement, les automobilistes, prévenus pour éviter de se trouver coincés. Un calme parfait, pas de CRS, donc pas de casseurs et pas de dérives.
Alors pourquoi certains viennent encore critiquer et attendre que Hollande amène la violence pour expulser des gens qui ont trouvé comment prendre le relais des agriculteurs partis, cultiver des terres et produire des légumes !!! ?
La violence a été surtout celle des CRS et GM sur ces "zadistes" qui ne demandaient qu'à faire vivre cette zone, selon l'un de leurs slogans : "des légumes, pas du bitume!".
Et ils ont raison, le béton ce n'est guère nourrissant....Et cet aéroport , INUTILE, sauf pour remplir les poches de Vinci, et des politiques et barons locaux ( et pour vider celles de la population : les impôts, vous y pensez ? )
Enfin, s'il y en a qui rêve d'un système où le pouvoir interdit toute manifestation, opposition, çà ne manque pas dans le monde. La Corée du Nord, c'est pas mal, par exemple....
Et laissez la France aux français attachés aux libertés fondamentales, qui sont déjà souvent limitées.

Le totalitarisme à nos portes
Azus sam, 09/01/2016 - 22:30

Voilà un discours qui illustre bien le totalitarisme français grandissant se cachant sous le nom Republique qui n'existe que par son nom.
Si soit disant la population veut cet aéroport , pourquoi les dirigeants ont ils si peur de faire un référendum ? Peur que le Non le remporte certainement .... car ils savent que ce projet n'est là que pour satisfaire les grosses entreprises qui en échange reversent des rétributions aux politiques. Sinon pourquoi feraient t'il cet aéroport ? Pourquoi feraient ils de la politique si ça ne payait pas autant ? En tout cas pas pour le bien être commun, ça se saurait , et malheureusement ça n'a jamais existé.
Plus les années passent , plus l'état impose ses idées par la force. Il ne faut pas s'étonner de voir le peuple réagir également par la force , c'est même un devoir!
Un référendum , c'est ça la vraie démocratie. Imposer sans discuter, car oui il ne faut pas oublier que lors de tous les débats qui ont eu lieu autour de la question de l'aéroport , jamais les pro aéroports n'étaient présent .... Par manque d'arguments ? Par manque de sympathisants ? Par peur de voir la réalité en face ? Encore une fois l'état se montre sous son vrai visage, et ceux qui disent "Oui" sans en connaître leurs arguments, ne sont que leur pantins.

Occupation de Cheviré
frederic44.bernard sam, 09/01/2016 - 22:08

Monsieur le Président de la République,
Soit vous rétablissez l'état de droit à Notre Dame des Landes, en expulsant une fois pour toute cette racaille qui pollue la zone du futur aéroport, soit donnez votre démission pour incompétence notoire à gérer et diriger notre pays.
Vos actions depuis votre élection : Chômage en très forte hausse, insécurité dans le pays (deux attentats majeurs en 2015, faisant au moins 500 victimes en y incluant les blessés), et Notre Dame des Landes qui semble être le cadet de vos soucis.
N'oubliez pas, 2017 approche. Nous, on ne vous oubliera pas.
Salutations.

Honte à vous, frederic44bernard !
Melba dim, 10/01/2016 - 00:32

En réponse à frederic44.bernard - Occupation de Cheviré

Est-ce que vous (re)lisez ce que vous écrivez ??
...." en expulsant une fois pour toute cette racaille qui pollue la zone du futur aéroport,...."
vous voulez lui prêter un karcher, peut-être, à Hollande, comme Sarkozy qui voulait "nettoyer" les banlieues ?? la "racaille"... , vous êtes qui, vous ??, pour vous permettre de tels propos ?
Y êtes-vous allé, dans la Zad, pour dire ce genre de jugements pleins de parti pris et de haine ?

eh oui ! c'est là qu'on l'attend notre Président super malin !
Rufus sam, 09/01/2016 - 21:29

le super habile , le roi de la synthèse qu'est-ce qu'il va choisir ? ceux qui font monter les enchères depuis des années qui se planquent derrière une bande de junkies, black blok , anars zadistes qui vivent au crochet des subventions, logés nourris par l'Acipa qui pillent volent agressent intimident et font régner la loi de leur petite mafia sur une zone de non droit... ou la France qui travaille celle qui ne peut pas aller au boulot si Cheviré est bloqué .
Pour une fois ce serait bien que ce soit le Pépère de l'élysée qui donne l'ordre de dégager le Pont de Cheviré sans déléguer cette décision un peu difficile à Matignon.
Hollande fera bien d'y réfléchir à deux fois car son admirateur Clergeau à qui la Région des PDLL devait revenir en toute logique s'est tiré une balle dans le pied et en a tiré une autre dans le dos des électeurs de gauche en essayant de copier son maître à penser dans la tergiversation.

autorité de l'Etat ou Etat autoritaire ???
Melba sam, 09/01/2016 - 20:57

M. Retailleau :
Vous démontrez que, dans notre pays, la Droite et la Gauche, c'est pareil désormais : vous voulez tous la même chose : régner sur le peuple français, lui imposer vos décisions ( et quand on a le pouvoir, c'est facile, on tient tout, textes élaborés pour vos projets, les commissions d'études, d'expertises, la Justice, enfin tout ). Après vous vous réclamez de "l'Etat de Droit" !
Ce Droit, c'est le vôtre, pas celui du peuple !
Or dans une démocratie, le peuple est souverain ( et non pas méprisé, dédaigné, tout juste bon à payer des impôts et à voter ( dans le sens qui vous convient ).
Prenez donc exemple sur nos voisins Suisses : ils peuvent demander une votation quand ils estiment avoir besoin, c'est un pays libre où les citoyens sont entendus !!!!
Savez-vous que le droit à manifester est dans la Convention européenne des Droits de l'homme ( signée par la France ) , ce qui doit vous déranger.....

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.