Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Orvault Des "constatations approfondies" dans la maison de la famille Troadec

0 01.03.2017 15:02
Ce matin, les enquêteurs et les juges sont entrés dans le pavillon familial, vêtus de combinaisons blanches.

Ce matin, les enquêteurs et les juges sont entrés dans le pavillon familial, vêtus de combinaisons blanches.

Photo PO-NATHALIE BOURREAU

Les enquêteurs de la brigade criminelle de l'antenne de police judiciaire de Nantes, des techniciens venus de Rennes et les deux magistrats instructeurs nantais saisis du dossier sont entrés dans la maison de la famille Troadec, ce mercredi matin, vers 9h30. Le quartier, lui, a été bouclé (plus d'informations en cliquant ici). 

+ Retrouvez ici notre dossier complet consacré à la disparition de la famille Troadec

"Une nouvelle opération de fouilles est en cours dans la maison avec les enquêteurs, qui ont mobilisé des moyens techniques de police technique et scientifique très sophistiqués", a indiqué Pierre Sennès, procureur de la République à Nantes. 

Cette opération, qui a pour but "d'approfondir encore toutes les constatations qui peuvent être faites dans la maison", devrait durer une partie de la journée, les officiers de police judiciaire menant "un travail très minutieux qui nécessite du temps et de la sérénité", a souligné le procureur.

Un périmètre de sécurité a été mis en place en début de matinée dans ce quartier résidentiel d'Orvault, et une dizaine d'enquêteurs vêtus de combinaisons blanches ont investi la maison et le jardin de la famille Troadec, dont on est sans nouvelles depuis le 16 février. 

Le parquet de Nantes a ouvert lundi une information judiciaire contre X pour homicides volontaires, enlèvements et séquestrations, quatre jours après le signalement de la disparition des quatre membres de la famille, les deux parents, Pascal et Brigiette, tous deux âgés de 49 ans, leur fils Sébastien, âgé de 21 ans et leur fille, Charlotte, 18 ans.

Des constatations de police technique et scientifique avaient déjà été réalisées dans la nuit de jeudi à vendredi, puis dimanche toute la journée. Elles ont permis de découvrir de nombreuses taches de sang, à l'étage de la maison, dans l'escalier et au rez-de-chaussée, dont certaines avaient été essuyées.

Ces traces appartiennent au père, à la mère et au fils, mais "à ce stade" des investigations, le sang de la fille "n'a pas été découvert", selon le procureur de Nantes.   

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.