Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Orvault Insolite : le "CriOdrome", l'installation qui défoule (VIDÉO)

0 06.12.2016 14:48
  • Un CriOdrome à Orvault ce week-end pour assouvir son "besoin naturel".

    Un CriOdrome à Orvault ce week-end pour assouvir son "besoin naturel".

  • Venez "crier" et vous défouler au criOdrome à Orvault ce week-end.

    Venez "crier" et vous défouler au criOdrome à Orvault ce week-end.



Une drôle d'installation prend place à Orvault ce week-end, parc de la Gobinière, aux Flâneries de Noël : le CriOdrome.

La compagnie la Grange aux Belles présentera ce week-end son sas géant très original puisque dédié au cri. Un endroit comme il en existe peu, dans lequel les visiteurs pourront venir crier en toute liberté ce samedi de 16 h à 19 h et dimanche de 15 h à 18 h. Ne serait-ce que pour "assouvir leur "besoin naturel".

L’installation 

Le CriOdrome est un lieu inventé par la scénographe nantaise Cécile Favereau dédié à l’expérience du cri, ouvert à toute personne souhaitant crier. C’est une sorte de malle en cuir géante qui aurait été déposée là par Gulliver il y a très longtemps. Vieille, patinée, tâchée, munie de ferrures rouillées mais solides, elle semble avoir traversé les siècles et les pays. A l’avant, un tiroir équipé d’une porte : c’est l’entrée du Lieu du Cri, à proprement parler. A l'intérieur, plus le cri est puissant, plus il s’illumine.

Le principe est simple : une personne entre dans le sas, referme derrière elle, crie et ressort. Le cri est quasiment inaudible de l’extérieur et n’est pas enregistré. Par contre, une base d’entraînement située sur les parois extérieures permet au public de se chauffer la voix en 4 étapes, comme un parcours-santé. Enfin, des tiroirs, textes et images occupent les parois et offrent au futur potentiel crieur des pistes sur ce que renferme cette installation.

À certaines heures du jour, viennent les criOmenteuses, présence humaine indispensable au CriOdrome. Une équipe tantôt sérieuse, tantôt menteuse qui a pour mission de conter la disparition du cri, l’usage et le passé du criOdrome, de guider avec douceur, d’interroger, d’accompagner le spectateur, de l’inciter au cri.

Pauvre cri !

En occident, dans nos sociétés modernes, l’homme n’est pas autorisé à crier ; dans l’histoire de l’humanité, plus on parle, moins on crie. "Après une rapide enquête, explique la compagnie sur son site Internet, force est de constater que nous n’avons pourtant pas moins de raisons de crier, mais les occasions manquent. On crie peu et en groupe. Le cri est organisé, standardisé au match, codé sur les plateaux de télévision, créé dans les manèges à sensations, prévus en manifestations ou caché, pauvre cri !"

Sa créatrice

Cécile Favereau est née en 1976 à Tours. Elle est scénographe et travaille principalement pour les arts de la scène, l’exposition et l’aménagement d’espace. Après des études de musique, théâtre et histoire de l’art, elle s’installe à Nantes pour suivre la formation de scénographe de l’École d’architecture. Elle y rencontre Thierry Pillon (l’Éternel Éphémère) pour qui elle signe la scénographie du Songe d’une nuit d’été en 2003. Depuis, elle assure scénographies et costumes des créations de plusieurs compagnies à Nantes et dans le Sud de la France, conçoit des scénographies d’exposition et travaille au réaménagement de la Scène Nationale de Saint-Brieuc, co-producteur du criOdrome. Depuis 2008, elle participe aux créations interdisciplinaires du Collectif d’artistes nantais Extra Muros dans lequel elle intervient aussi comme auteure et comédienne. Elle a rejoint l’équipe de la compagnie La Grange aux Belles à Nantes en 2012 et développe, au sein de cette petite usine à rêves lucides, ses propres performances et installations, mélange de mots, de sciences, de rêves, de technique et d’intime.

 

Reportage de Télénantes lors de la venue du "Criodrome" à Saint-Luce sur Loire en février 2014 :

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.