Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Orvault Le collectif "Touche pas à mon bus" revient sur son combat

0 21.08.2014 06:30
Philippe Thomas, membre du collectif "Touche pas à mon bus".

Philippe Thomas, membre du collectif "Touche pas à mon bus".

Laurent Battarel

"Nous n'avons aucune visibilité", déplore Philippe Thomas, membre actif du collectif "Touche pas à mon bus". En 2012, l'association débute un bras de fer avec les élus métropolitains sur le quartier pavillonaire situé entre le Cardo et le bourg. C'est la fréquence des passages des bus qui pose problème aux habitants. "80 par jour, c'était trop", convient Philippe Thomas. "Mais de là à passer d'un coup de 80 à 0..."

Le manque de réaction de la part de la Semitan et de Nantes Métropoles exaspère le collectif, qui organise de multiples manifestations. Aujourd'hui, la situation n'est pas résolue. "Cinq passages le matin, cinq le soir, selon les horaires décidées par les proviseurs. Notre inquiétude est la même d'une année sur l'autre."

Plus d'informations dans l'édition de Presse Océan du jeudi 21 août.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.