Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Pays de Loire Le forcené a été interpellé après les négociations

0 14.10.2015 15:47

On apprend à l'instant que l'homme armé qui s'était retranché seul chez lui rue Michelet à Segré a été interpellé à l'issue des négociations avec les gendarmes.

Aucune information n'a pour l'instant été donnée quant aux motivations de ce père de famille de 35 ans.

▶︎ Le rappel des faits :

Des coups de feu dans le centre de Segré. Trois selon certains témoignages. C’est ce qui a déclenché une vaste opération de gendarmerie mardi à partir de 14 heures à Segré.

Un homme armé s’est retranché, seul, dans son logement à hauteur du 45 de la rue Michelet, à proximité de l’école Françoise-Dolto.

Il s’agit d’un homme d’environ 35 ans, qui serait père de plusieurs enfants et aurait travaillé notamment chez Paulstra Hutchinson à Segré.

Très rapidement, les abords de la rue Michelet ont été bouclés par les forces de gendarmerie mobilisées en nombre.

Des riverains ont été évacués. Ceux qui souhaitaient rejoindre leur domicile se sont retrouvés blo-qués. De 16 h 45 à 17 h 20, les enfants de l’école maternelle Françoise-Dolto ont été évacués par les pompiers.

Ces derniers ont installé des échelles sur l’arrière de l’école pour enjamber un mur entre la cour et le jardin du presbytère. Il s’agissait d’éviter de les faire sortir par devant où ils auraient pu risquer d’être mis en joue par l’homme armé retranché. Les 54 élèves ont été pris en charge par la vingtaine de pompiers mobilisés qui les ont fait franchir le mur « comme s’il s’agissait d’un jeu ».

+ Lire aussi : Le forcené donne de ses nouvelles ce mercredi matin

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.