Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Politique Au conseil régional, une dernière séance "tous flingues dehors"

3 16.10.2015 19:52
Jacques Auxiette (PS) s'est vu offrir par François Pinte le dernier livre (dédicacé) de François Fillon.

Jacques Auxiette (PS) s'est vu offrir par François Pinte le dernier livre (dédicacé) de François Fillon.

Photo PO

Les élus régionaux ont voté 20,7 M€ d’investissements hier. Mais ça sent la poudre et la campagne électorale.

Officiellement, il s’agissait d’une « session ordinaire », la dernière tout de même pour Jacques Auxiette, président PS des Pays de Loire. Mais ce vendredi après-midi, l’ultime séance du conseil régional, avant renouvellement de l’assemblée en décembre, a tourné à la guéguerre électorale. Évidemment, François Pinte, président des Républicains en Loire-Atlantique, a bien salué « l’engagement, l’implication » de Jacques Auxiette, « la sincérité et l’honnêteté de [s]a vie publique », tout comme « le plan régional de lutte anti-crise adopté en 2008 » ou son énergie déployée pour « défendre l’intégrité de la région ».

Des volées de bois vert

Mais la minute d’après, l’élu régional a copieusement ouvert le feu, accusant le président et sa majorité « d’avoir sacrifié sur l’autel de la collaboration conflictuelle avec Europe Ecologie Les Verts de grands dossiers d’infrastructures : aéroport de Notre-Dame-des-Landes, A831, franchissement de la Loire, engorgement de la voie Nantes-Angers… »

Une nouvelle volée de bois vert suit à propos de l’apprentissage : « 4 000 apprentis de moins en 7 ans, épingle François Pinte. Le chômage des jeunes a bondi de 30 % depuis 2004 ». L'élu dénonce encore « l’augmentation-record » des défaillances d’entreprises sur le territoire ou le recrutement de nombreux agents supplémentaires.

Christophe Clergeau, vice-président PS et candidat à la succession de Jacques Auxiette, a cru bon rappeler que la région figurait parmi celles créant le plus d’emplois, notant encore : « Les régions dynamiques attirent les personnes cherchant un emploi. Ce qui a forcément un impact sur le taux de chômage ».

"Un mensonge, même répété, ne fait pas une vérité"

Le président Auxiette s’est offert un dernier coup de gueule. « Un mensonge, même répété, ne fait pas une vérité, a-t-il lancé à l'adresse de François Pinte. Hors transfert de compétences, la droite entre 1998 et 2004 a plus recruté d’agents que la gauche durant deux mandats. Oui, on embauche du personnel quand on construit cinq nouveaux lycées comme on l’a fait. La droite, avant, n’avait pas ouvert un seul établissement. Le nombre de fonctionnaires de la région est 30 % moins important que la moyenne nationale. »

20,7 M€ d'investissements supplémentaires votés

Sans quoi, à la faveur de cette session ordinaire, la majorité a validé 20,7 M€ de crédits d’investissements supplémentaires.

Les études pour 4 nouveaux lycées (Pontchâteau, Nort-sur-Erdre, St-Gilles-Croix-de-Vie et Aizenay) sont sur orbite. La restructuration de deux lycées privés à Angers sera soutenue. La rénovation de la liaison ferroviaire Nantes-Bordeaux est sur les rails. Pour ce projet estimé à 210 M€, les Pays de la Loire devraient débourser 80 M€.

Enfin, la participation au financement de l’opération de contournement ferroviaire de la raffinerie Total de Donges a été votée comme un seul homme, y compris par les élus de droite. Lesquels se sont démarqués de la position prise en début de semaine par leurs collègues départementaux.

Dossier à retrouver dans Presse Océan ce samedi 17 octobre.

Commentaires (3)

Chantage aux subventions, hausse du chomage
Cyril dim, 18/10/2015 - 12:48

Les seuls points positifs : Acti Carte pour favoriser la mobilité des plus démunis, la construction de lycée (hormis celui de l'Ile de Nantes), le renouvellement des lignes Nantes-Les Sables d'Olonne, Nantes-Saint Gilles Croix de Vie et Nantes-Pornic, la renaissance de la ligne Nantes-Chateaubriand.

Ses gros points noirs : le manque d'ambition pas à cause des écolos (Magnen est le plus conciliant) mais de ses propres cadres qui l'ont littéralement empêché de briguer un dernier mandat !
Et surtout le chantage aux subventions vis à vis de l'aéroport NDDL http://www.citizen-nantes.com/2015/10/le-projet-d-aeroport-et-l-auto-cen... avec une violence qui n'a rien à envier à celles de certains ZADistes ; c'est d'ailleurs pour ça qu'il n'était pas virulent lors de son interview sur France 3 Samedi dernier.

Salut ¨Président
observateur44 sam, 17/10/2015 - 23:26

et bonne retraite, par votre désintéressement, votre engagement au service de notre Région, vous nous avez montré le visage d'un brave homme en plus de celui d'un gestionnaire exemplaire. Merci pour tout cela . Total respect

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.