Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Politique Bras-de-fer entre EELV et le PS

6 03.07.2013 19:28

La décision entérinée tardivement ce mardi par les écologistes de conduire une liste à leur couleur lors des municipales de mars 2014 sur Nantes fait passer les socialistes de Loire-Atlantique du rose au rouge. Sur fond de vert…

A telle enseigne que Fabrice Roussel, nouveau patron de la fédération PS de Loire-Atlantique, juge nécessaire de monter au créneau avec une vision élargie à l’ensemble du département. Le Premier secrétaire fédéral écrit ainsi dans un communiqué : « Le Parti socialiste de Loire-Atlantique prend acte de la volonté d'Europe Écologie - Les Verts de mener une liste autonome aux élections municipales de Nantes en mars 2014. Le PS 44 constate que ce choix a seulement été fait par une soixantaine de militants du parti écologiste.

Comment peut-on envisager alors un accord départemental sur les élections municipales avec EELV 44 sans un accord nantais pour le premier tour entre les deux formations politiques ?

En effet, Nantes est une ville où socialistes et écologistes, avec les autres forces de gauche, ont su travailler ensemble depuis de nombreuses années pour mener des politiques volontaristes en termes de solidarités, de développement économique, de déplacements et de valorisation de notre environnement. Avec la volonté partagée de renouveler notre projet, nous pouvons être fiers du travail accompli collectivement.

Face à ce bilan positif, la décision d’EELV à Nantes paraît difficilement compréhensible, sauf à imaginer que des pressions venues de la direction nationale aient influencé ce choix. Si tel est le cas, cette décision est purement politique au détriment de l’action locale menée ici.

La fédération du Parti Socialiste de Loire-Atlantique attend donc des signes forts des responsables d'Europe Ecologie - Les Verts de Nantes et de Loire-Atlantique avant de reprendre toute discussion sur la préparation des échéances municipales de mars 2014 ».

De leur côté, Vincent Besseau, Pierre-Yves Legrand, Christine Orain et Thomas Quéro, secrétaires des quatre sections nantaises du PS, précisent eux aussi dans un communiqué :


« Au nom du Parti socialiste et de ses militant-e-s, nous prenons acte de la décision prise par 60 militant-e-s d’Europe Écologie Les Verts actant la constitution d’une liste autonome EELV aux élections municipales à Nantes en 2014.

Un rassemblement large à gauche a toujours prévalu dans notre ville depuis plusieurs mandats. Il a permis de faire de Nantes une ville de référence en matière d’environnement, de qualité de vie et de cohésion sociale, et d’obtenir les résultats électoraux que l’on connaît. Il semble malheureusement que ce soit au final les intérêts politiques nationaux et des logiques d’appareil qui l’aient emporté sur toutes autres considérations.

C’est à cette coproduction fructueuse que s’oppose la décision politicienne d’EELV. Comment comprendre qu’avec le bilan partagé par toute la majorité actuelle, il soit jugé pertinent de prendre le parti de la division ? C’est une décision qui appartient à EELV et nous souhaitons que chacun de ses membres en mesure toute la responsabilité.

Le Parti socialiste et sa candidate préparent le véritable débat que souhaitent les Nantais qui attendent que l’on se préoccupe de leur avenir et de celui de Nantes, des enjeux de la ville de demain. C’est ce que les militant-e-s socialistes ont appelé de leurs voeux le 27 juin par leur forte mobilisation en faveur de Johanna Rolland. Ils ont fait le choix d’une élue de terrain, au contact avec la réalité nantaise, engagée pour sa ville, moderne et dotée de convictions fortes pour Nantes.

Une dynamique est en marche. Le Parti socialiste a lancé un appel à l'ensemble des forces de la majorité municipale dont EELV à participer à ce mouvement pour réussir 2014. La prochaine étape sera celle de la construction du projet avec les Nantais-e-s avant celle de la campagne pour convaincre les habitants de s’engager dans ce nouveau cycle pour Nantes ».

Dossier complet à lire ce jeudi 4 juillet dans les éditions de Presse Océan.

Commentaires (6)

C'est la fin d'un cycle à Nantes
Cyril jeu, 04/07/2013 - 09:26

Après plus de 20 ans de Jean-Marc, les écologistes d'EELV et de la liste autonome (modem, petits partis ecologistes) en profitent pour...profiter de la faiblesse du PS.

Bizarre que la droite n'en profite pas...pour le moment.

D'un autre côté, Michel Chauty (RPR) n'était pas favori en 1983...et avait remporté la mairie...

écologie politique
Beurré Nantais mer, 03/07/2013 - 22:55

L'écologie, si elle est politique perd aussitôt son âme. Cette déclaration des verts nantais arrive pile dans la soirée du jour où JMA a dégommé Batho. Et on voudrait nous dire qu'il ne faut pas trop réfléchir? En dictature, réfléchir c'est commencer à désobéir; alors....où va-t-on?

C'est l'hallali !
Tatave mer, 03/07/2013 - 22:50

Pour se fendre d'un tel article de presse, c'est qu'il se sentent foutus les socialistes nantais, à n'en pas douter... !
La machine à perdre est en route.
La machine à gagner, elle, n'est pas encore en route et c'est aussi grave...

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.