Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Politique Déchéance de la nationalité : « Un projet dangereux »

3 26.12.2015 18:17
François Hollande.

François Hollande.

Archives PO-NB

Les Jeunes socialistes ont fait part, ce samedi, de leur « hostilité totale au sujet de l’inscription de la déchéance de nationalité pour les binationaux nés Français dans la Loi fondamentale. Ce texte crée une nationalité à deux vitesses et laisse une marge d’application beaucoup trop floue. Pour le Mouvement des Jeunes Socialistes de Loire-Atlantique, il est impossible que ce texte soit adopté par le Parlement sans que ne soient remises en cause les valeurs de la République et de la Gauche. Nous demandons au Président de la République de se souvenir des mots du candidat François Hollande : l’Âme de la France, c’est l’Égalité ! »
Le Mouvement des Jeunes Socialistes de Loire-Atlantique « en appelle solennellement aux parlementaires socialistes de notre département. À l’instar du député Dominique Raimbourg et de la sénatrice Michelle Meunier, nous leur demandons de s’opposer à ce projet dangereux et contraire à tout ce que nous avons toujours défendu ».

Commentaires (3)

Que n'aurait-on entendu, lu, écrit
observateur44 dim, 27/12/2015 - 18:10

dans les gazettes et nos étranges lucarnes ainsi que sur le net si François Hollande était revenu sur son discours devant le Parlement réuni en congrès ! La veille au soir déjà la presse parisienne bien intentionnée dénonçait "la dérobade présidentielle" et l'accusait de ne pas respecter sa parole.
Au lieu de ça, il persista pour que la question soit soumise au vote du Parlement, bien que sachant pertinemment qu'il ne s'agit là que de l'agitation d'un symbole destiné , non pas à dissuader des terroriste rêvant de mourir en martyrs, mais à parler à l'irrationnel de ceux qui, nombreux, face à la peur se sont réfugiés dans le vote d'extrême droite.
Prendre en compte la peur de ceux qui se sont ainsi exprimés, ce n'est certes pas supprimer d'un coup d'un seul la menace d'attentat, mais c'est leur faire comprendre que leur message a été entendu et que nous n'aurons aucune pitié pour les assassins.
La panurgie de la gôche bien pensante doit comprendre, une fois pour toutes, que cette déchéance ne concernera qu'un nombre limité de personnes condamnées pour terrorisme.
Qui peut honnêtement accepter que la Nation puisse garder en son sein des personnes qui ne souhaitent et n'oeuvrent que pour sa disparition ?

Un candidat président qui avait promis le vote aux étrangers...
Rufus dim, 27/12/2015 - 01:00

Et qui court aujourd'hui après le discours de Marine Le Pen en espérant distancer sur leur droite les cadors de "LR" qui vont nous faire des couches de surenchères sur le nécessaire durcissement des mesures de sécurité et la haine pour ne pas se laisser distancer par le bonimenteur du Bourget. Ils sont vraiment pitoyables.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.