Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Législative partielle Un candidat fantôme sur la 3e circonscription

0 18.03.2016 20:26
Sur son affiche de campagne, seule la date du scrutin a changé

Sur son affiche de campagne, seule la date du scrutin a changé

Capture d'écran

Candidat à la législative partielle sur la 3e circonscription, Nicolas Rousseaux n’en est pas à son coup d’essai.
Dimanche dernier, il a recueilli 1,49 % des voix au premier tour de la législative partielle dans la 10e circonscription du Nord. Dès le lendemain, il s’est porté candidat, avec la même suppléante, sur la 3e circonscription de Loire-Atlantique, où l’on votera les 17 et 24 avril pour élire le successeur de Jean-Marc Ayrault à l’Assemblée.

Nicolas Rousseaux n’en est pas à son coup d’essai. En quatre ans, il a déjà été candidat dans cinq législatives partielles, aux quatre coins de la France. En 2012, sous l’étiquette « Force républicaine », il se présente dans la 2e circonscription de Paris. L’année suivante, il est candidat dans la 1re circonscription des Français de l’étranger.
Fin 2014, il postule dans la 3e de l’Aube. Deux mois plus tard, il est candidat du "Rebond citoyen" dans la 3e du Doubs. À la clé, des scores compris entre 0,06 % et 0,48 % des suffrages.

Plus d'informations dans Presse Océan samedi

---------------------------------

M.A.J. : 3e circonscription : le candidat nous écrit

Réagissant à notre article, Nicolas Rousseaux a écrit à la rédaction. « Je ne suis pas un candidat fantôme, écrit-il notamment, mais bien un candidat 'non-professionnel' ayant un vrai métier et une vraie activité professionnelle hors politique. Tout le contraire de cette 'caste politique' qui truste en France tous les postes et qui cumule allègrement et sans vergogne indemnités, avantages, etc. Ma candidature, aussi modeste et non fantomatique soit elle, a précisément pour but de dénoncer le carriérisme politique en combattant tous les cumulards, offrir aux électeurs, où qu'ils soient en France, une nouvelle offre politique et ce à tout prix, que ce soit dans le nord, dans l'est ou dans l'ouest. Mépriser cette possibilité, que notre démocratie française nous permet de proposer aux électeurs avec un choix nouveau et différent de tous les 'autres candidats', est une attitude que votre journal ne devrait pas choisir ».

NDLR : La rédaction avait tenté de contacter l'intéressé à plusieurs reprises avant la publication de cet article, sans succès. Il n'avait donné suite qu'après publication, répondant uniquement par SMS.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.