Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Politique Pays de la Loire : la Région se serre (un peu) la ceinture

0 09.12.2016 19:30
Bruno Retailleau et François Pinte, vice-président en charge des finances

Bruno Retailleau et François Pinte, vice-président en charge des finances

Photo archives PO NB

Le premier « vrai » budget de la nouvelle majorité régionale sera voté cette semaine. Il prévoit 10 millions d'économies, sur une enveloppe de 1,76 milliard.
Habituellement voté en mars, le budget de la Région sera adopté cette année avec trois mois d’avance. Une façon, pour le nouvel exécutif régional, en place depuis un an, d’afficher sa volonté d’« aller vite ».
« On ne peut pas perdre de temps face à la crise », explique Bruno Retailleau. Pour la nouvelle majorité LR-UDI, 2016 aura permis « d’amorcer le redressement » des finances régionales « plombées » par la gauche.
« Les économies réalisées cette année seront supérieures aux 5 millions d’euros prévus au budget primitif », souligne François Pinte, premier vice-président (LR), chargé des finances. « L’épargne brute remonte, l’emprunt diminue et nous avons soldé tous les retards de paiement vis-à-vis des communes et des intercommunalités ».
Le budget 2017, premier « vrai » budget du mandat, vise à poursuivre ce « redressement ». « Le cap est bon et nous n’en dévierons pas », martèle Bruno Retailleau, qui veut raboter les dépenses de la Région de 100 millions sur le mandat.
Pour l’an prochain, il devra se contenter de 10 millions d’économies, soit moins de 1 % du budget de fonctionnement, qui dépasse le milliard. Les investissements vont aussi revus à la baisse : 470 millions d’euros, contre 517 millions en 2016, l’objectif étant d’arriver à 450 millions par an.

Plus d'informations dans Presse Océan.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.