Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Pornic Un motard contrôlé à 224 km/h sur la route bleue

6 23.07.2013 10:23
Le motard a été intercepté à 224 km/h au lieu des 110 autorisés.

Le motard a été intercepté à 224 km/h au lieu des 110 autorisés.

Photo Archives - ML

La brigade motorisée de Pornic a intercepté, lundi vers 19h, un motard circulant à 224 km/h au lieu des 110 autorisés sur la route bleue, entre Pornic et Saint-Nazaire.

Le pilote de la sportive de 1000 cm3 est âgé de 24 ans et habite Saint-Sébastien-sur-Loire. Il devra s'expliquer sur sa conduite à la barre du tribunal correctionnel. En attendant, son bolide a été immobilisé et son permis de conduire retiré sur le champ.

Plus d'informations à lire demain dans Presse Océan

Commentaires (6)

Délit de jeunesse.
philippe P (non vérifié) mar, 23/07/2013 - 15:25

Hélas se sont souvent les jeunes qui commettent ce genre d'excès.
Jeunesse égal : fougue, inconscience, témérité, risque, adrénaline, plus fort que tout le monde…
Et tant que ça passe !!!
En 1988, avec le gros V6 de mon papa, j'ai été arrêté à 188km/h au lieu de 110.
J'avais 1 an et 5 jours de permis (les points n'existaient pas). Grâce aux élections présidentielles j'ai été amnistié de tout (6000 F d'amande et 6à9mois de retrait) (malgré un retrait d'un mois que je ne devais pas effectuer). Je n'en suis pas fier mais j'avais 19 ans.
Ohhh, depuis j'ai eu d'autres PV mais, le plus pour 3 km/h (ça fout les boules) et 20 ans plus tard pour le plus récent (en gros en 2008).
Ce jour là ( de 1988) m'a refroidit et depuis je me comporte du mieux que je peux. Mais avec des enfants en plus, le calcul est très vite fait. Mais ça c'est mon tempérament.

Comprends pas bien votre propos DUCAT ?
JANE DOE mar, 23/07/2013 - 13:16

Comme disent Mike et Robert, présent ou pas présent ne change rien à l'affaire. D'ailleurs, je suis ravie de ne pas avoir été là, sinon je serais peut-être au cimetière ! La loi est la même pour tous. J'en conclus que ça ne vous dérange pas de foncer à "tombeau ouvert" ! J'en vois tous les jours Bd du Massacre, le bien nommé, (en ville !) qui foncent comme des fous, doublant, zigzaguant, faisant des doigts (d'honneur ? Quel Honneur ?) si on a le malheur de "klaquesonner" ! Alors de grâce DUCAT ! ne les défendez-pas ! Tous les motards ne sont pas à mettre dans le même panier. Mais si beaucoup de ces" fous" de leur machine et de la vitesse sont encore en vie, c'est bien parce que nous, les automobilistes, nous faisons attention pour eux, à nos risques et périls ! Et arrêtons de construire ces engins de mort !

Duc ??44
mestrois44 mar, 23/07/2013 - 12:22

C’est vous qui dites n’importe quoi Ducat, présent ou pas ne change rien, les faits sont avérés.
Encore une fois un motard qui se croie au-dessus des lois. Le danger c’est toujours les autres, bien entendu.

Non Ducat44 !
Mike_ mar, 23/07/2013 - 14:11

En réponse à ducat44 - Stop dire n importe quoi,

Non je ne dis pas n'importe quoi ! Non je n'étais pas présent et j'en suis bien content sinon j'aurai peut-être pu prendre ce parfait inconscient et imbécile dans la gu...e ! Parce que moi aussi il m'arrive d'être motard à mes heures en raison des inextricables embouteillages nantais... plus que jamais bloquants avec cette municipalité nantaise autophobe.
Ducat ? Voilà bien un pseudo bouffi de suffisance puisque ce sont les premières lettres de Ducati, une marque de motos !

Total imbécile
Mike_ mar, 23/07/2013 - 11:28

Et vlan ! Encore un imbécile au comportement pratiquement criminel et suicidaire. Quand donc ces idiots comprendront-ils que ce qu'ils font pénalise la grande majorité des usagers de la route respectueux des limitations et de la signalisation, c'est à dire du code routier dans son ensemble ?
Et puis pourquoi continue-t-on à vendre des engins aussi puissants, aussi rapides, aussi dangereux, aussi mortels ? Il est grand temps de limiter ce commerce.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.