Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Présidentielle 2017 Fillon au second tour dans tous les cas de figure [sondage]

0 07.12.2016 06:00
Présidentielle 2017. Fillon au second tour dans tous les cas de figure [sondage]

Présidentielle 2017. Fillon au second tour dans tous les cas de figure [sondage]

Photo ML, Hervé Petitbon

Voici, en 4 points, les principaux enseignements de l'enquête BVA réalisée pour la Presse régionale et Orange.

1. François Fillon se qualifierait pour le 2nd tour dans tous les cas de figure

Dans les trois hypothèses que BVA a testées, François Fillon (LR) apparaît en mesure de se qualifier pour le second tour, recueillant respectivement 24% (hypothèse Valls), 23% (hypothèse Montebourg) et 29% (hypothèse Valls sans Emmanuel Macron ni François Bayrou) des intentions de vote.

2. Bousculée par la dynamique autour de François Fillon, Marine Le Pen résiste

Marine Le Pen serait créditée de 24% à 26% des voix selon les hypothèses testées. Certes, c’est moins que les scores qu’on lui prêtait en octobre (27,5% à 29%), la présidente du Front national ayant perdu une petite partie de son potentiel au bénéfice de François Fillon. Néanmoins, dans tous les cas de figure, elle apparaît non seulement en mesure de se qualifier pour le second tour mais aussi de faire jeu égal voire de challenger le candidat LR au premier tour.

3. Une gauche « parfaitement » divisée

Dans l’hypothèse où Manuel Valls emporterait la primaire socialiste, il recueillerait 13% des suffrages, quasiment à égalité avec Jean-Luc Mélenchon (14%) et Emmanuel Macron (14% également), au sein d’une gauche « tripolarisée ». Aucun candidat de la gauche n’apparaît pour l’heure en mesure d’espérer une qualification pour le second tour. Quant à Arnaud Montebourg, dans l’hypothèse où il remporterait la primaire socialiste, il ne recueillerait que 6,5% des voix au premier tour. 

4. Manuel Valls : l’avenir de la gauche ?

BVA a voulu tester le potentiel électoral maximal de Manuel Valls, c’est-à-dire dans l’hypothèse où :
1) il remporterait la primaire de la gauche (ce qui est une hypothèse crédible si l’on en croit notre dernière enquête) ;
2) où Emmanuel Macron décidait ou serait contraint finalement (faute de signatures par exemple) de ne pas être candidat à la présidentielle
3) et enfin, où François Bayrou ne se présenterait pas.

Dans cette hypothèse, Manuel Valls réussirait à franchir la barre des 20% des suffrages exprimés (21%) et ferait mieux que Jean-Luc Mélenchon (17%) mais ne parviendrait toutefois pas à se hisser au niveau de François Fillon (29%) et Marine Le Pen (26%).

Sondage réalisé par Internet du 2 au 4 décembre auprès de 934 personnes inscrites sur les listes électorales, issues d’un échantillon représentatif de 1000 Français âgés de 18 ans et plus.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.