Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Procès du "gourou" à Nantes: 14 ans requis contre Gabriel Loison

0 24.01.2014 15:38
L'avocat général Gaël Surel

L'avocat général Gaël Surel

Photo PO

L'avocat général Gaël Surel a requis en fin de matinée une peine de 14 années de réclusion criminelle à l'encontre de Gabriel Loison, pseudo-thérapeute accusé d'avoir violé en 2010 une adolescente de la région nazairienne, 13 ans au moment des faits dénoncés, ainsi qu'une Morbihannaise âgée alors de 30 ans. Les victimes disent avoir également été abusées par Julie Baschet, l'ex-compagne du gourou, aujourd'hui âgée de 39 ans. L'avocat général a requis à l'encontre de Julie Baschet une peine de 5 ans d'emprisonnement, dont 3 assortis de sursis.

Présenté comme un gourou, Gabriel Loison avait fondé une université pompeusement baptisée "Université de la relation", dont le siège était implanté à Saint-Brévin. Il sévissait régulièrement dans la région nazairienne, sous le nom de Gabriel Yves, séduisait son auditoire à la faveur de colloques fleurant bon l’écologie revisitée à la mode « new age ».  Il vendait alors des formations coûteuses à l’étranger -Maroc, Espagne, Costa Rica - et improvisait sur place, avec son ex-compagne, des séances d’initiation axées sur le sexe en groupe. C’est à l’issue d’un de ces séjours que la jeune Nazairienne avait dénoncé des faits de viol, aboutissant à l'interpellation de Gabriel Loison et de Julie Baschet.

 L’avocat de Julie Baschet va plaider l’acquittement, arguant que des experts psychiatriques ont stipulé que sa cliente était « sous l’emprise mentale » de Gabriel Loison.  Le verdict n'est pas attendu avant la fin d'après-midi.

Plus d'informations ce samedi dans Presse Océan.

 

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.