Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Projet d'aéroport Consultation : les habitants votent par "devoir citoyen"

0 26.06.2016 17:17
NATHALIE BOURREAU

NATHALIE BOURREAU

À Notre-Dame-des-Landes, comme à Saint-Aignan-Grandlieu, commune voisine de l'actuel aéroport, les électeurs votaient massivement dimanche par "devoir citoyen".


"On vient voter par devoir citoyen, mais on est intimement persuadés que notre vote compte pour rien. On consulte la population pour se donner bonne conscience, mais, que ce soit oui ou non, ça ne changera strictement rien", témoigne Michel, installé depuis 1981 à Saint-Aignan-Grandlieu. 
Comme lui, des dizaines d'habitants de cette commune d'environ 3.500 âmes, qui jouxte l'actuel aéroport, se sont pressés de bon matin pour s'exprimer sur ce projet controversé, décidé dans les années 1960 et déclaré d'utilité publique en 2008. 
Les électeurs formaient des files d'attente devant les isoloirs et, après avoir glissé leur bulletin dans l'urne, s'attardaient devant la salle municipale pour converser avec leurs voisins, parfois interrompus par le bruit d'un avion en train d'atterrir. 
Louis, qui réside à Saint-Aignan depuis 55 ans, avant même la naissance du projet de transfert de l'aéroport de Nantes-Atlantique sur la commune de Notre-Dame-des-Landes, regrette que l'État "ne sache pas ce qu'il veut, alors que ça fait 50 ans que ça a commencé". L'octogénaire redoute une issue similaire à celle du référendum - national cette fois - de 2005 sur la Constitution européenne, où "c'est le non qui l'a emporté" mais le traité a quand même été adopté. 

Les bureaux de vote fermeront à 18h dans la majorité du département, et à 20h à Nantes. Cette consultation, inédite en France, a été voulue par l'exécutif pour mettre un terme au blocage sur ce projet controversé.


AFP

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.