Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Aéroport à Notre-Dame-des-Landes : les naturalistes mobilisés

0 07.11.2013 22:45
Yves Lepage, président de France nature environnement Pays-de-Loire

Yves Lepage, président de France nature environnement Pays-de-Loire

Photo PO

Pour le collectif des Naturalistes en lutte, opposé au projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes, plusieurs espèces protégées n’ont pas été relevées lors des inventaires sur la zone. 

Les associations membres du collectif (LPO, Bretagne vivante, France nature envrionnement, etc) viennent d’alerter les porteurs de projet. « Le collectif avait trouvé des plantes non répertoriées et l’avait indiqué lors de l’enquête loi sur l’eau il y a un an et demi. Le collège scientifique avait demandé des études plus complètes. Rien n’a été fait », relate Yves Lepage, président de France nature environnement Pays-de-Loire.

Ces « oublis », le collectif les a vus sur place et a aussi déposé hier sa contribution aux dossiers de dérogation des espèces protégées (avant leur transfert ou destruction). De son côté, la préfecture rappelle qu' "au regard de tout ce qui a été fait, il n’est pas concevable de tout reprendre les inventaires". Les naturalistes souhaitent pouvoir constater les oublis via un huissier. Ils viennent donc de demander l'autorisation d'aller sur les terrains de la société AGO pour constater avec un huissier.

Plus d'informations dans Presse Océan de vendredi 8 novembre

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.