Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Pôle emploi : après le drame de Nantes, le système de radiation en question

3 21.02.2013 18:56
Radiation de chômeur : le médiateur veut un dispositif de "graduation ou sursis"

Radiation de chômeur : le médiateur veut un dispositif de "graduation ou sursis"

Archives

Un rapport spécifique à "la gestion de la liste des demandeurs d'emploi et des radiations" a été remis jeudi par le médiateur national de Pôle emploi, Jean-Louis Walter, au Conseil d'administration de l'établissement.

Alors que 90% des chômeurs sont radiés pour "absences à convocation", le médiateur préconise d'abroger les radiations pour ce motif, sanctionnées en général par la perte de deux mois d'allocation, au profit d'un dispositif de "graduation ou de sursis pour le premier manquement".

Régulièrement pointées du doigt par les associations de chômeurs qui soulignent la disproportion et la violence de la sanction, les radiations sont en baisse ces dernières années. Elles concernaient en moyenne 41.000 personnes chaque mois en 2012, contre plus de 49.000 en 2007.

Le médiateur souhaite que Pôle emploi soit en mesure d'établir "une vraie traçabilité" des radiations et de leurs motifs. "Pour environ 4.000 radiations par mois, on ne comprend pas trop ce qui se passe", souligne-t-il, qui pousse Pôle emploi à établir un "guide" des critères d'appréciation des "motifs légitimes d'absence", diversement interprétés selon les agences.

Il propose aussi de généraliser l'interdiction de radiation pour absence à un entretien téléphonique et invite à mieux expliquer les conséquences des informations délivrées par voie dématéralisée (espace en ligne, courriel, SMS).

Réunion exceptionnelle après l'immolation à Nantes

Enfin, il recommande que le comité national de liaison, instance de concertation entre Pôle emploi et des associations portant la voix des chômeurs, soit associé à d'éventuelles suites données à ce rapport.

Après l'immolation d'un demandeur d'emploi en fin de droits à Nantes le 13 février, une réunion exceptionnelle de ce comité se tiendra le 15 mars, en présence du ministre du Travail, Michel Sapin, de Pôle emploi et des associations de chômeurs. 

Le MNCP, qui participe au comité, espère obtenir au plus vite "la publication d'une circulaire pour recadrer les radiations".

"Nous y travaillons actuellement et notre souhait est de supprimer les radiations, sauf pour les cas de fraude", a expliqué Jean-François Yon (MNCP) lors d'un point presse commun avec deux syndicats de pôle emploi (SNU et SUD).

Avec AFP

Commentaires (3)

T'as pas tort Tatave !
JANE DOE ven, 22/02/2013 - 14:00

En réponse à TataveVertou - Bon sens...

Ils ne sont peut-être pas tous comme ça, je l'espère ! Mais il faudrait aussi que les chômeurs acceptent ! On sait bien que toutes les aides de l'Etat n'incitent pas toujours à reprendre un travail ! Je viens d'entendre il y a 10 mm sur RTL qu'un chômeur, à jour de tout et en toute légalité, a envoyé une carte postale du Maroc à Pôle Emploi, les remerciant de lui payer de belles vacances !!! Il faut oser !

Oui, Jane...
Tatave ven, 22/02/2013 - 14:25

En réponse à JANE DOE - T'as pas tort Tatave !

J'ai également reçu ce mail avec photo de la carte postale mais j'ai eu un doute et je n'ai pas vérifié s'il s'agissait d'un hoax ou non...
Je ne mets effeçtivement pas tous les fonctionnaires du Pôle Emploi dans un même sac. Je crains cependant que la lourdeur de "l'administration" ne leur permette pas d'avoir une efficacité maximum.
Les exemples de dysfonctionnements des services sont vraiments très nombreux et c'est terriblement inquiétant !
Être chômeur est déjà suffisamment traumatisant pour que les personnes chargées de les aider dans cette mauvaise passe, n'en rajoutent pas.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.