Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Réforme territoriale Le gros "coup de gueule" du maire PS de Rezé

2 03.06.2014 23:17
Gérard Allard, maire PS de Rezé et vice-président de Nantes Métropole.

Gérard Allard, maire PS de Rezé et vice-président de Nantes Métropole.

ARCHIVES PRESSE OCEAN-NATHALIE BOURREAU

Gérard Allard, maire PS de Rezé, quatrième ville de Loire-Atlantique et vice-président de Nantes Métropole, le dit lui-même: lundi, quand il a posté ce message sur Facebook, il était "très énervé". Consterné par la tournure de la réforme territoriale et les tergiversations du président de la République, François Hollande, dont il a été "l'un des premiers soutiens". 

Dans ce "coup de gueule", il parle de "cirque" et "d’enfumage". Évoque la tentation de "se mettre en congé du parti", jugeant "le mercato des régions et des départements ridicule et décalé."  Et tonne encore: "Le problème, ce n’est pas Marine Le Pen, c’est notre incapacité à écouter et à comprendre nos concitoyens, leurs inquiétudes et leurs souffrances. Ce sont nos discours inaudibles et nos choix autistiques."

Au téléphone, il confie encore à Presse Océan: "J'ai l'impression que cette réforme a été brandie pour faire passer la pilule d'une politique qui, aujourd'hui, ne donne pas les résultats espérés et ne résout pas les problèmes sociaux de nos concitoyens".

Boutade cruelle

Les oreilles de François Hollande n’ont pas fini de siffler. Le statu quo décrété pour la région des Pays de la Loire a fait de nombreux mécontents dans son propre camp. Lundi soir, le conseil fédéral du PS de Loire-Atlantique a été extrêmement tendu. Un participant, qui tient à son anonymat, tente cette boutade: "On pense que Hollande va devoir arrêter son bazar quand sa courbe de popularité va croiser la courbe du chômage, et c’est pour bientôt."

Dossier complet dans Presse Océan ce mercredi 4 juin.

Commentaires (2)

@passant44
lucm.reze jeu, 05/06/2014 - 16:23

"J'ai l'impression que cette réforme a été brandie pour faire passer la pilule d'une politique qui, aujourd'hui, ne donne pas les résultats espérés et ne résout pas les problèmes sociaux de nos concitoyens". Ou, comment on focalise sur le saucissonnage pour mieux faire passer le pacte de responsabilité passé entre l’Etat, le Medef et la Cfdt. Avec cette réforme territoriale, ce sont la République et l’égalité des citoyens que l’on remet en cause. Contre cela, il faudra aussi compter sur « les élus de 3eme zone » que vous semblez mépriser Passant44. Espérons que le maire de Rezé n’en reste pas à ces déclarations, il n’est jamais trop tard pour mettre en accord, ses idéaux et ses actions.

Visionnaire
passant44 mer, 04/06/2014 - 15:30

On sourit un peu des états d'âmes des élus de 3eme zone, sur lesquels on n'imagine pas devoir compter pour faire avancer le paysage institutionnel français.

On sait bien leur inquiétude quant aux futurs élections... mais qu'ont-ils à proposer sur cette réforme ou autre chose ?

Le problème de ce gouvernement c'est l'héritage du chômage, celui d'une dette abyssale et l'anomie dans lequel une large partie de notre pays se plonge en se délectant toujours de dénoncer "les autres"... sans jamais balayer devant sa porte.

A défaut de pouvoir desserrer les contraintes européennes de retour à l'équilibre de nos finances publiques, à défaut de pouvoir par miracle rétablir instantanément un système scolaire en ruine à force d'immobilisme corporatiste, à défaut de pouvoir seuls contre tous réformer la finance mondiale : le chemin est étroit et mal pavé pour quiconque. Alors il y le choix de la "plainte" grandiose et immarcescible... et il y a la voie du courage et de l'action.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.