Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Régionales 2015 Subventions au Planning familial: les vérités des candidats

0 09.12.2015 14:46
De haut en bas, Christophe Clergeau (PS), Bruno Retailleau (LR) et Pascal Gannat (FN)

De haut en bas, Christophe Clergeau (PS), Bruno Retailleau (LR) et Pascal Gannat (FN)

Montage PO

Le candidat FN veut sucrer les aides au Planning. Le PS crie son indignation. La droite promet de ne pas biffer le « Pass prévention contraception ».

Les subventions régionales octroyées au Planning familial - association venant en aide aux femmes notamment dans le domaine de la contraception ou de l’accompagnement à l’IVG - sont-elles menacées selon le vainqueur des élections de dimanche? Le scénario est peu probable en Pays de la Loire. Car le candidat frontiste Pascal Gannat (21,35% des voix) n’a quasiment aucune chance de l’emporter. La tête de liste FN ne cache pas qu’à l’instar de Marion Maréchal-Le Pen - qui ambitionne de ravir la région Provence Alpes Côte d’Azur - il est favorable à la suppression des aides au Planning. Soit environ 428 000 € lors du dernier mandat, somme qui a permis d’orchestrer des permanences gratuites d’information sur la santé sur l’ensemble de la région et des campagnes de prévention dans les lycées et les CFA.

"Quand vous achetez un réfrigérateur…"

Pascal Gannat accuse le Planning d’être « très sectaire » et estime qu’un « genre d’allocation grossesse » serait plus utile pour les femmes se retrouvant enceintes sans l’avoir désirée. « Nous ne sommes pas opposés à la loi Veil dépénalisant l’avortement, précise le Sarthois, avant d’oser cette comparaison: Mais les choses vont souvent trop vite. Quand vous achetez un régrigérateur, vous avez au moins huit jours pour vous rétracter. »

A gauche, Christophe Clergeau (PS) s’indigne d’une telle position: « C’est la remise en cause de la liberté, et du choix des femmes », énonce-t-il, avant d’accuser Bruno Retailleau, son adversaire à droite, d’avoir refusé tout crédit au Planning familial quand il présidait le département de Vendée. « C’est le seul département en France à avoir toujours refusé de financer les actions de prévention du Planning familial », dénonce Christophe Clergeau. « Instrumentalisation honteuse », s’insurge Bruno Retailleau, qui assure qu’il n’y a « aucun souci sur cette question. Je ne supprimerai pas les subventions accordées au « Pass prévention contraception. En ce qui concerne mon action en Vendée, le département avait choisi de déléguer cette mission aux hôpitaux publics locaux, en leur apportant une aide spécifique de 257 000 €. »

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.