Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Régionales Pour EELV, le scrutin s'annonce crucial sur le plan financier

1 24.10.2015 10:38
Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d'EELV, à Nantes en septembre lors du lancement de la campagne régionale du parti.

Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d'EELV, à Nantes en septembre lors du lancement de la campagne régionale du parti.

Archives PO-XB

En décembre, Europe Écologie Les Verts n’a pas le droit au faux pas. Sous peine de revoir son organisation.

Officiellement, il n’y a aucune inquiétude. L’équipe d’Europe Écologie Les Verts est convaincue de franchir la barre fatidique des 5 %, gage de remboursement d’un peu plus de 510 000 € de frais de campagne des régionales. « On va se laisser une marge pour ne pas dépasser ce seuil », indique Rémi Lung, directeur de campagne.

Cinq salariés sont mobilisés le temps de l’élection. En coulisses, des voix redoutent que les départs tonitruants de figures écologistes - parmi lesquelles le député de Loire-Atlantique François de Rugy - plombent le score de décembre.

En cas de débâcle, les comptes de la formation risquent de s’affoler. Les adhésions, deuxième poste de recettes, sont en berne pour la 4e année consécutive : 593 militants régionaux à jour de cotisation à la fin du mois de septembre, dont 303 en Loire-Atlantique. Même si le parti conserve « un matelas » du fait notamment de son patrimoine, l’année 2014 a été éprouvante pour le conseil politique régional : le résultat d’exploitation a affiché un déficit de 25 530 €, soit « une dégradation de 45 420 € », selon un document interne que s’est procuré Presse Océan.

Résultat « déterminant »

Les cotisations d’élus refluent aussi (-7,5 %). La faute au basculement à droite de villes comme Angers, La Roche-sur-Yon et Laval. Les récentes démissions d’élus, qui reversaient 10 % de leurs indemnités au parti, laissent déjà entrevoir « un manque à gagner de plus de 11 000 € ». « Il semble évident que nous ne pourrons garder la même structure, et donc les mêmes charges fixes, avec moins d’élus et moins d’adhérents. Notre résultat électoral de décembre sera déterminant du point de vue financier », énonce le conseil politique régional.

Plus d'informations et dossier complet dans Presse Océan ce samedi 24 octobre.

Commentaires (1)

Un mal pour un bien
Cyril sam, 24/10/2015 - 12:15

L' élection s'annonce difficile en effet mais les "vendus" sont partis plomber le score et aussi les finances du PS.
La réorganisation a déjà commencé mais pour repartir sur des bases infiniment meilleures !

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.