Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Report de la grève des clubs de foot : Kita salue « une décision de sagesse »

0 15.11.2013 11:36
Report de la grève des clubs de foot : Kita salue « une décision de sagesse »

Report de la grève des clubs de foot : Kita salue « une décision de sagesse »

Photo d'archives Ouest médias

Les patrons du football professionnel, satisfaits de l’entame d’une médiation sur la future taxe à 75% sur les hauts revenus, ont reporté hier à une date ultérieure leur menace de grève : les clubs de L1 et L2 joueront fin novembre.

Le match Guingamp-Nantes le 30 novembre sera bien assuré.

Les clubs pro n’en arriveront donc pas à une extrémité qui aurait été très mal perçue par l’opinion publique. L’idée d’une « journée blanche », initialement prévue du 29 novembre au 2 décembre, n’est cependant « pas annulée », au cas où la « médiation autour de la taxe à 75% échouerait », a indiqué Jean-Pierre Louvel, président du syndicat des clubs professionnels (UCPF), instance réunie jeudi en  comité   exécutif à Paris. Ce report survient aulendemain de l’ouverture de la médiation par le député socialiste Jean Glavany. Cette entrevue avait été jugée « très constructive » par les patrons du foot, venus en délégation au siège de la Fédération française de football (FFF) à Paris. La reprise du dialogue avec les pouvoirs publics  était le signal attendu par les dirigeants de clubs, à qui le président de la République François Hollande avait signifié le 31 octobre une fin de non-recevoir à leur demande d’aménagements. M. Glavany, à l’issue de cette médiation mercredi, avait bien spécifié que le gouvernement ne reviendrait «pas sur le  principe» de la future taxe à 75% sur les hauts revenus (au-dessus de un million d’euros) mais avait évoqué une « étude commune d’applicabilité » au monde du foot pro.

Pour Waldemar Kita, en tout cas, l’ajournement de la grève est « une décision de sagesse ». Solidaire de ses « collègues » présidents quand ils avaient brandi la menace de « journée blanche » - alors même que le club nantais n’était pas concerné par la taxe à 75% - le président du FC Nantes attend « maintenant de savoir ce qui s’est passé, ce qui a été négocié ».

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.