Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Rezé L'usine Alva pourrait déménager

0 16.12.2016 06:02
Alva, basé rue des Chevaliers, à Rezé, soulève la colère des riverains pour des nuisances olfactives. Archives PO

Alva, basé rue des Chevaliers, à Rezé, soulève la colère des riverains pour des nuisances olfactives. Archives PO

Plusieurs élus proches du dossier le confirment : Alva, propriétaire d'un terrain à Brains, songe à déménager.

La rumeur autour de l'usine de traitement des graisses animales circulait dans le Sud-Loire.

Voici qu'elle se confirme par la voix de Gérard Allard (PS), maire de Rezé. Alva, basée rue des Chevaliers, dans la Zac rezéenne des Îles, réfléchit à un départ.

« L'entreprise a engagé une démarche d'études de faisabilité pour un transfert éventuel de son activité, explique le vice-président de la Métropole en charge du développement économique. La décision relève de l'entreprise en lien avec la préfecture, qui est responsable du comité de suivi du site. Le secrétaire général de la préfecture a la responsabilité d'étudier un transfert puisque c'est la préfecture qui délivre l'autorisation d'exploitation qui doit être jointe au permis de construire. »

Un dossier suivi avec attention. L'entreprise Alva soulève en effet la colère des riverains de la Haute-île et de Port-au-Blé, à la suite d'épisodes répétés de nuisance olfactives, et ce, depuis de nombreuses années. Gérard Allard veut accompagner l'entreprise dans « sa démarche » : « Il faut préserver l'emploi des salariés. S'il y a déplacement de l'activité, nous souhaitons que cela puisse s'envisager sur le territoire métropolitain. »

Plus d'infos dans nos colonnes ce vendredi 16 décembre.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.