Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Rezé Un projet de 22 logements à Ragon fait bondir la droite

6 27.06.2014 07:43
La construction de deux immeubles se fera près du parc de Praud.

La construction de deux immeubles se fera près du parc de Praud.

Montage PO

Mercredi soir, les projets immobiliers ont provoqué de vifs échanges entre la majorité et la droite. Cette dernière s'est énervée à propos d'un programme de logements en mixité sociale (deux immeubles) à Ragon confié à Coop Habitat. Jean-Michel Laurenceau (SE) et Brigitte Dousset (UMP) ont "tâclé " le maire "sur sa politique de construction de logements collectifs au lieu de créer de véritables lieu de vie et de détente, notamment au parc de Praud". Yann Vince (PC), adjoint en charge de la construction s'est fâché. " Votre intervention est excessive. Ce projet à Praud est une petite opération, en construisant des logements sociaux, nous prenons nos responsabilités".

Plus d'infos ce vendredi 27 juin dans Presse-Océan, édition sud Loire et Nantes Metropole.

Commentaires (6)

Ca construit partout
LaurieDrajet ven, 25/07/2014 - 09:41

Beaucoup de logements se construisent dans les différentes grosses villes de France, c'est un fait. Mais la demande est malgré tout conséquente. Oui dans un sens on peut penser que ce n'est pas forcément une bonne chose de construire à tout va, mais comment faire autrement ? Selon www.lesclesdumidi-herault.com c'est un peu le même soucis pour l'immobilier dans l'Hérault. Et puis il y a le soucis des logements sociaux, il en manque cruellement et les quota fixés sont loin d'être réalisés, les communes mettent les bouchées doubles.

La même politique depuis 40 ans...
Cyril mar, 15/07/2014 - 17:57

...qui consiste à parquer les personnes aux faibles revenus dans ce qui finit par devenir des Cités avec un grand "C".

Comme me disait plusieurs agents immobiliers : on construit beaucoup trop de logements.
La bulle immobilière grossit et éclatera d'ici quelques années au moment où ça coutera trop cher de louer des logements et qu'ils seront mis à la vente.

Certaines municipalités, et pas uniquement de droite, ont entrepris de mettre fin progressivement aux ghettos en revendant les logements sociaux ; les personnes qui y vivaient sont relogées soit dans la ville (avec des personnes de tous horizon) soit dans les communes environnantes.
Ce n'est pas mieux ainsi pour l'intégration de ces personnes ?

Rezé va finir par devenir La Courneuve du Sud Loire d'ici quelques années à ce rythme, déjà qu'elle est devenue indésirable au point que beaucoup de gens veulent la fuir.

locatif sur rezé
herault-mariefr... mar, 15/07/2014 - 16:45

libre a la droite de rester dans le contre purement dogmatique,enfin comme dab rien de bien constructif(sans jeu de mots). quant a la personne qui parle d'une extension de la délinquance sur ce quartier cela relève d'une appréciation toute personnelle autant que suggestive.

Mais ils tombent des nues ?!
Sam44 ven, 27/06/2014 - 11:01

Cela fait un bail que ces terrains autour de Praud sont en friche car tout le monde sait très bien que c'est pour y construire des logements sociaux.
Ce qui est dommage c'est de constater la montée en puissance de la délinquance dans ce quartier qui était jusque là un coin très paisible.
Depuis quelques années, on constate des dégradations, une certaine insécurité, des rodéos de voitures qui foncent sur le boulevard Jean Monnet (une d'entre-elles a d'ailleurs percuté un muret à la sortie d'un petit rond-point !) On va même jusqu'à voler des bacs de fleurs sur les fenêtres des maisons. La police est dépassée et devient impuissante. Alors franchement, cette histoire de logement, c'est un détail comparé au sentiment des habitants pour leur quartier si tranquille en devenir d'une zone de non-droit.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.