Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Saint-Brévin Collectif contre les migrants : le rejet pour seul programme

9 09.10.2016 20:28
Samedi soir, 200 personnes contre l'arrivée des migrants à St-Brévin ont assisté à la réunion. Photo PO-FR.

Samedi soir, 200 personnes contre l'arrivée des migrants à St-Brévin ont assisté à la réunion. Photo PO-FR.

Ce samedi soir, la mer est calme à Saint-Brévin. Mais, salle des Dunes, c'est la tempête sous les crânes.

A la tribune Maxime Boulanger, du Collectif et Nicolas Faure, responsable nantais de LIEn (association de lutte contre l'accueil des migrants) dénoncent le refus du maire Yannick Haury (DVD) d'organiser une réunion publique. Fustigent l'État « qui reste évasif sur le nombre des migrants venant de la jungle de Calais », (le Préfet a revu le chiffre à la baisse, de 70 à 50 (Po du 8 octobre), ndlr). « Les délais sont flous, ils seront ici pour quelques mois mais nous n'en savons pas plus, étonnant de la part des autorités » attise Nicolas Faure. Huées et cris du public. « Nous n'avons aucune leçon de morale à recevoir et personne ne peut nous forcer à être solidaires ». Applaudissements. Pour l'empathie, il faudra repasser.

Plus d'infos ce lundi 10 octobre dans Presse-Océan et en version numérique

 

Commentaires (9)

« Nous n'avons aucune leçon
moutonIrlandais mer, 12/10/2016 - 16:11

« Nous n'avons aucune leçon de morale à recevoir et personne ne peut nous forcer à être solidaires ».

ok donc si ce monsieur se trouve un jour dans la merde on sera en droit de lui dire :
"on n'a pas envi d'être solidaire donc tu ne toucheras rien et tu débrouilleras tout seul"

c'est vraiment pitoyable ce genre de réaction.

ensuite le "vous n'avez qu'à accueillir des migrants chez vous". c'est stupide.
c'est à l'état d'organiser (c'est son rôle pas celui du citoyen) l'accueil des personnes en difficultés et d'offrir des solutions sur du long terme (accueil définitif, accueil temporaire, retour à la frontière, etc...)

en accord avec artducirque
simplement jeu, 13/10/2016 - 23:01

En réponse à moutonIrlandais - « Nous n'avons aucune leçon

En effet moi aussi, ou plutôt, Nous, ma famille et moi, Saint Brévin est pour nous beaucoup de choses, des souvenirs, des couchés de soleils des moments positifs ect.....
L'arrivée de 70 ou 50 migrants (peu importe), ne nous fait pas rêver, cela nous inquiète vraiment, peut être a tord ! mais cela est réellement notre sentiment et je vous prierais de le respecter.

Vous avez envie sans doute de les accueillir, de les aidés, de leur fournir ce dont vous pensé qu'ils aient besoin, "sans (vraiment ! ) vouloir vous blesser", comme lorsque nous avions nous pays européens nos colonies, on ne souhaitait que leur bien, une meilleur religion, éducation... c'est pas forcément mieux pour eux ! ! ?

Nous, nous n'avons pas l'habitude de manifester, ni de signer une pétition, au maximum on vote ! On est ceux qui par leur éducation, leur milieu, n'ont pas pour habitude de faire du bruit ou se révolter ! Souvent on paye, on subit, on sert les dents en espérant une meilleur moisson l'année prochaine.
En effet une République n'a pas comme but dans sa définition de servir les citoyens de d'autres Etats mais bien ces citoyens. Aujourd'hui les migrants mais hier encore c'était la communauté rom. Et demain ?

La encore, cela est peut être un raccourcit honteux pour vous ou dérangeant, mais Saint Brévin, a connu le pillage de l'envahisseur Vicking, puis des défenses (Pointeaux et Mindin) militaires contre les Anglais, et il encore moins longtemps (je vous rassure je n'étais pas né, mais je suis très proche de ce lieu) les Allemands dont un officier qui avait réquisitionné notre maison pour y habité le temps de la guerre et demain ces gents, car pour moi aussi ils sont un peu comme des envahisseurs, il ne sont ni de notre patrie, peu souvent sans doute de nos mœurs et imposé a nous comme les autres.
Devons nous sortir nos fusil des bottes de pailles comme pendant la guerre, monter des fortification comme celle contre les Vicking et les Anglais (comme le mur en travaux de Calais) ? Non !

Vous le savez, ils seront la, on aura peur, on sera mal alaise, peut être a tord la encore, et eux seront-ils alaise dans notre ville, dans ce CAMP de vacance, avec des règles sans doute données, comme les camps allemand en plus cool, c'est votre idée de l'humanité ?

Et puis comprenez ceux qui découvrent qu'ils toucherons pour une personne seul et régularisé 200 euros+logement gratuit+aide alimentaire, alors que près d'un agriculteur sur trois ont gagné moins de 354€ hors charges, par mois (source bfm tv) en travaillant plus de 70 heures semaine en 2015.
Oui cela déplait, si encore nous n'avions pas de pauvres, de sans domiciles fixes, de gents ayant besoin de solidarité !
C'est gratifiant de faire un don a une association caritative et sans doute encore plus d’être bénévole face a ces gents ici ou même l'a bas, on dois se prendre pour mère Térésa ou l'Abbé Pierre, cela fais chouette aussi devant les ami ! Pourquoi eux et pas les autres ?
Qui pourrait être garant que tout ira bien, garant des migrants, financièrement ! vous ? Non c'est vrai l'état, nous, vous et moi ! Moi ?!

Je n'approuve pas le coup de fusil sur le centre edf, si cela ne vient pas d'un pros migrant cherchant a discréditer la réunion des anti-migrants, car je trouve cela un peu gros et maladroit pour un anti-migrant, mais rien est impossible.
Cette affaire des migrants s’inscriras quoi qu'il en soit dans l'histoire de Saint Brévin, comme les Russe au Manoir de l'Hermitage pendant la guerre.

On ne peu demander a quelqu'un d'aimer, a quelqu'un d' être solidaire, mais on peut l'obliger cela donnera en lui un sentiment, un sentiment inverse que celui escompté.
Dans un sens, les Pros migrants, en attisant la braise, vous faite monter la température, quitte a ce que l'on éclate a l'arrivé de ces gents alors que tout autrement les seuls explications de Mr le Maire nous aurais suffit sans vagues ou presque. Cherchez vous a amplifier la haine ? Non je ne pense pas, malgré ci dessus.

En espérant être demain au réveille, dans un monde de Bisounours ! et pas mort !
La vie change beaucoup et pas en bien !

PS au journaliste auteur de l'article : dommage de ne pas être objectif et impartial sur vos écrits.

l'état c'est qui?
artducirque mer, 12/10/2016 - 22:47

En réponse à moutonIrlandais - « Nous n'avons aucune leçon

Concernant l'état...
Si on prend la définition suivante:l'État est un ensemble de personnes vivant sur un territoire déterminé et soumis à un gouvernement donné.
En résumé l'état c'est nous. Donc c'est à nous de prendre en charge, et moi , je n'ai pas envie!Et les prochaines élections présidentielles vous démontreront que je ne suis pas le seul. Elles démontreront que vous n'êtes pas majoritaire.
Si on prend la définition la plus usuelle, l'état comme synonyme de gouvernement. Nous voilà encore plus mal barrés. Lorsqu'on voit que ce gouvernement de guignols n'est même plus capable d'assurer ses fonctions régaliennes...Est-il capable de gérer une crise migratoire? Vous voulez un exemple. Deux fonctionnaires de police qui gardaient une caméra à la limite du zone de non droit se font bruler vifs. Décision=> les policiers auront des tenus ignifugées. Quel pouvoir décisionnel impressionnant, quelle vision à long terme!
En conclusion, je suis le vilain pas beau égoïste et vous le bel humaniste, sachez que je l'assume très bien. Car depuis longtemps j'ai bien compris que les gauchistes de votre accabi sont toujours généreux avec l'argent des autres et prompt à faire la moral tant que leur petite vie n'est pas impactée. Vous êtes au final comme les hommes politiques de gauche, toujours à mettre en avant le vivre ensemble bien que leurs enfants soient scolarisés dans le privée et qu'ils ne vivent jamais au milieu de quartiers populaires immigrés. Vous êtes exactement à leur image...à votre échelle locale.

La seule différence entre un migrant et moi
artducirque mer, 12/10/2016 - 22:24

En réponse à moutonIrlandais - « Nous n'avons aucune leçon

Voyez vous cher ami, il y a une petite différence de taille entre moi et un migrant.
Lorsque je mange un sandwich je suis solidaire à 5.5 % de mon achat, lorsque je met de l'essence je le suis à 60 %, quand j'habite qq part je paye, lorsque mes parents meurent je paye aussi, lorsque je roule sur une autoroute je paye. ....Voyez vous je n'ai plus en vie de payer pour votre idéologie de gauche qui veut accueillir la misère du monde entier!
Lorsque l'état autoritaire m'impose des gens que je ne veux pas en face de chez moi , je n'ai plus du tout envie de payer. Mais rassurez moi vous allez vous battre pour qu'une structure accueille des migrants en face de chez vous non?Que vous puissiez nous faire démonstration de votre solidarité. D’ailleurs combien d'argent dépensez vous par mois pour les accueillir?

Moi j'ai un programme! et je suis contre l'acceuil
artducirque mar, 11/10/2016 - 18:40

Je propose que les 20 humanistes qu'on croisent sur nos marchés pour nous faire la morale , nous montre l'exemple.
Ils en prennent deux chez eux comme le journaliste qui a écrit cet article. Et voilà! il en reste plu que 8 près de chez moi.
Vous allez pouvoir enfin prendre une grosse tranche de 'vivre ensemble' et vous pourrez nous raconter!

Une petite chanson pour le clown de l'artducirque
Vincent W mar, 11/10/2016 - 21:36

En réponse à artducirque - Moi j'ai un programme! et je suis contre l'acceuil

On la trouvait plutôt jolie, Lily
Elle arrivait des Somalis Lily
Dans un bateau plein d´émigrés
Qui venaient tous de leur plein gré
Vider les poubelles à Paris
Elle croyait qu´on était égaux Lily
Au pays de Voltaire et d´Hugo Lily
Mais pour Debussy en revanche
Il faut deux noires pour une blanche
Ça fait un sacré distinguo
Elle aimait tant la liberté Lily
Elle rêvait de fraternité Lily
Un hôtelier rue Secrétan
Lui a précisé en arrivant
Qu´on ne recevait que des Blancs

Elle a déchargé des cageots Lily
Elle s´est tapé les sales boulots Lily
Elle crie pour vendre des choux-fleurs
Dans la rue ses frères de couleur

L´accompagnent au marteau-piqueur
Et quand on l´appelait Blanche-Neige Lily
Elle se laissait plus prendre au piège Lily
Elle trouvait ça très amusant
Même s´il fallait serrer les dents
Ils auraient été trop contents
Elle aima un beau blond frisé Lily
Qui était tout prêt à l´épouser Lily
Mais la belle-famille lui dit nous
Ne sommes pas racistes pour deux sous
Mais on veut pas de ça chez nous

Elle a essayé l´Amérique Lily
Ce grand pays démocratique Lily
Elle aurait pas cru sans le voir
Que la couleur du désespoir
Là-bas aussi ce fût le noir
Mais dans un meeting à Memphis Lily
Elle a vu Angela Davis Lily
Qui lui dit viens ma petite sœur
En s´unissant on a moins peur
Des loups qui guettent le trappeur
Et c´est pour conjurer sa peur Lily
Qu´elle lève aussi un poing rageur Lily
Au milieu de tous ces gugus
Qui foutent le feu aux autobus
Interdits aux gens de couleur

Mais dans ton combat quotidien Lily
Tu connaîtras un type bien Lily
Et l´enfant qui naîtra un jour
Aura la couleur de l´amour
Contre laquelle on ne peut rien
On la trouvait plutôt jolie, Lily
Elle arrivait des Somalies Lily
Dans un bateau plein d´émigrés
Qui venaient tous de leur plein gré
Vider les poubelles à Paris.

Allez, artducirque, on reprend. Encore une fois en chœur !

Analyse de la chanson
artducirque mer, 12/10/2016 - 14:51

En réponse à Vincent W - Une petite chanson pour le clown de l'artducirque

Ah finalement on ne parle plus de migrants? Mais d'immigrés.
Vous êtes clairvoyant Vincent. Il est vrai que c'est le moment d’accueillir en France encore des immigrés , on va tenter de battre notre record de taux de chômage! Puis il est vrai qu'en France nous avons un future identité heureuse, testons là encore et encore avec des gens qui n'ont ni notre religion ni notre culture.

PS: Regardez dans notre région, les gens qui ramassent les poubelles , qui tiennent le marteau piqueur ne sont pas de la couleur de Lilly.
Mais on n'est pas à un mensonge près lorsqu'on flatte son égo humaniste sur le dos des autres qui surbiront les conséquences.

Super! 2 de moins
artducirque mer, 12/10/2016 - 14:43

En réponse à Vincent W - Une petite chanson pour le clown de l'artducirque

Il manque juste à la fin de la chanson votre engagement pour en prendre chez vous...c'est bien de chanter...mais dansez maintenant. Je vous vois déjà jubilant de pouvoir accueillir deux Lily chez vous! Ne vous limitez pas, prenez en 4.
PS: Pour les lilly ca va être dur 80 pour cent sont des hommes.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.