Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Saint-Nazaire Livraison des Mistral suspendue : le maire échange avec Hollande

1 04.09.2014 12:27
Pour l'instant le programme de travail à bord n'est pas modifié. Photo Olivier Lanrivain

Pour l'instant le programme de travail à bord n'est pas modifié. Photo Olivier Lanrivain

OLIVIER LANRIVAIN

David Samzun, le maire de Saint-Nazaire s’est entretenu mercredi soir avec François Hollande sur les conséquences pour la Ville de ne pas livrer le 1er BPC à la Russie. « Le chef de l’État m’a assuré que les contrats étaient toujours en cours et qu’à ce jour il n’y avait aucune conséquence économique et sociale sur le bassin d’emploi » a déclaré jeudi midi le maire. Effectivement, sur le port de Saint-Nazaire, les salariés ont repris le travail ce jeudi sur les deux navires en construction et les marins Russes poursuivent leur formation.

Notre dossier à lire vendredi dans Presse Océan

Commentaires (1)

Faudrait savoir !
JANE DOE jeu, 04/09/2014 - 19:47

Ce matin Pépère 1er prenait sa (fausse) grosse voix de matamore pour annoncer que les bateaux commandés par Poutine, et à moitié payés, ne seraient pas livrés ! VETO ! Ce soir, à l'OTAN, il rétro-pédale (comme d'hab) pour dire que, ben non, les commandes étaient juste "suspendues" ! Les employés de STX qui bossent en professionnels et qui ont besoin de leurs salaires, qu'en pensent-ils ? Ils aimeraient ne pas être menés en "bateau". Y'en a marre de ces zigs-et-zags incessants. Le dernier sondage Sofrès met Pépère à 13 % de personnes satisfaites ! Incroyable ! Un record ! (fait avant la sortie du livre de Valoche, c'est tout dire !). Valls plonge aussi de façon spectaculaire ! C'est la première fois que l'on est en face d'une équipe de bras cassés aussi géniale ! J X Pas !

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.