Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Saint-Nazaire Ils se dénoncent après le braquage de la station du Super U

1 22.11.2013 18:05
Les deux braqueurs avaient fait main basse sur la recette du jour.

Les deux braqueurs avaient fait main basse sur la recette du jour.

Photo Presse Océan - Lucie Beauperin

Deux adolescents de 16 et 17 ans se sont présentés spontanément au commissariat jeudi après-midi. Et ils ont avoué être les auteurs du braquage de la station-service du Super U.

Les faits s’étaient produits le samedi 9 novembre lorsque deux individus encapuchonnés avaient fait main basse sur environ 1 000 € en pointant leurs armes sur la caissière.

Quelques jours plus tard, deux hommes de 17 et 25 ans avaient été interpellés. Ils avaient été reconnus par les victimes mais avaient nié fermement les faits. Mis en examen, ils étaient placés en détention provisoire.

Ce rebondissement permet donc de disculper les deux premiers suspects qui devraient être libérés "dans quelques jours".

Les deux auteurs présumés, qui présentent "une ressemblance frappante avec les deux premiers suspects" dixit la police, ont quant à eux été présentés au juge d’instruction en vue d’une mise en examen pour vol à main armée.

Plus d'informations ce samedi 23 novembre dans les colonnes de Presse Océan

Lire aussi : Faits divers. Saint-Nazaire : braquage à la station-service d'un supermarché Lire aussi : Braquage au Super U de Saint-Nazaire : deux jeunes suspects en garde à vue

Commentaires (1)

si
troulala sam, 23/11/2013 - 13:22

tous les braqueurs viennent se dénoncés ,a quoi sert notre brave police ,c'est vrai ,elle ne peut pas être partout ,surtout sur le bord des routes pour nous flinguer aux radars et jumelles ...

salutations distinguées

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.