Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Saint-Nazaire Les Amarres: un foyer pas comme les autres

0 20.03.2017 19:50
Leïla (à droite) est autonome comme elle le souhaitait.

Leïla (à droite) est autonome comme elle le souhaitait.

marina cessa

Le foyer "Les Amarres", pour les personnes malvoyantes, s’efforce de rendre ses résidents autonomes. Quand Leïla est arrivée au foyer des Amarres il y a sept ans, elle avait un projet précis. « Je voulais vivre seule ». Elle avait alors 20 ans et sortait de l’institut médico-éducatif Marie Moreau.
Les six premières années, elle avait son studio au foyer, « le temps qu’on lui apprenne à être autonome », mentionne Réjane Loyer, la directrice-adjointe des Amarres. « J’ai appris à faire la cuisine, mes courses en regardant bien les prix et les dates de péremption, je sais gérer mon budget, faire le ménage, m’occuper de mon linge. Et puis bien sûr sortir et prendre les transports en commun. Je prends hélYce pour aller voir mes parents à Saint-Nazaire ». Avant de la laisser seule, l’équipe du foyer a fait des essais. « On lui a loué un « appart’hôtel » pendant un mois juste à côté », précise le directeur Philippe Gervot. Et l’essai était concluant. Leïla vit seule mais vient du lundi au vendredi au foyer en accueil de jour.
Cet exemple est typiquement ce que l’équipe de 15 personnes qui travaille aux Amarres tente de faire depuis 10 ans. « Chaque personne entre ici avec un projet et on fait du sur-mesure avec elle ».

Plus d'informations ce mardi 21 mars dans Presse Océan.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.