Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Saint-Nazaire Les pompes à chaleur défaillantes à la barre

0 05.11.2015 17:56
Jacques Simon (Malestroit), Serge Rodrigue (St-André-des-Eaux), Me Emmanuel Kierzkowski-Chatal et Jean-Jo Dupas (St-Père-en-Retz

Jacques Simon (Malestroit), Serge Rodrigue (St-André-des-Eaux), Me Emmanuel Kierzkowski-Chatal et Jean-Jo Dupas (St-Père-en-Retz

Ils voulaient faire des économies en achetant une pompe à chaleur Calorix vendue par la société Calo Confort. Mais les pépins se sont accumulés pour tous et pour, certains, c’est carrément une armoire vide de tout composant technique qui leur a été « installée »… Depuis, Calo Confort, liquidée, a mis la clef sous la porte.
Quelques-uns des 23 plaignants au civil (*) floués avec ce matériel ayant très mal ou jamais fonctionné, se sont retrouvés ce jeudi après-midi au tribunal de St-Nazaire (cf. PO du 5 novembre). Ils sont regroupés au sein de l’ADVPSC (Association des victimes des pompes sans chaleur) et leur avocat, Me Kierzkowski-Chatal, a demandé « l’application de la garantie décennale à laquelle tout fabricant est tenu». L’indemnisation demandée aux assureurs des trois sociétés qui, à partir de 2006 jusqu’à 2009, ont vendu ou posé les pompes atteint les 260 000 €.

Le défenseur des assureurs a pour sa part plaidé l’irrecevabilité : « Ces pompes à chaleur en relais de chaudières à fuel ou à gaz ne sont pas des ouvrages et, selon la jurisprudence, elles ne relèvent pas de la garantie décennale légale ». Le jugement sera rendu le 7 janvier 2016.
(*) Plus de 400 plaintes ont été déposées au pénal, dont une quarantaine au TGI de St-Malo

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.