Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Saint-Nazaire Nouveau braquage à la bijouterie Mégalithes

1 27.03.2013 14:26
La bijouterie est située au Paquebot dans le centre-ville de Saint-Nazaire.

La bijouterie est située au Paquebot dans le centre-ville de Saint-Nazaire.

PO-ND

Ce mercredi matin peu après 11 heures, des individus ont pénétré dans la bijouterie Mégalithes, située au centre "Paquebot" dans le centre-ville de Saint-Nazaire.

Selon les enquêteurs, ils étaient deux le visage dissimulé, ainsi qu’un troisième qui attendait dans un véhicule stationné à l’extérieur. L’un d’eux était armé d’un pistolet. Ils ont brisé les vitrines à coups de marteau pour dérober des bijoux avant de prendre la fuite.

Les policiers ont retrouvé le véhicule en flamme un peu plus tard dans le quartier de Beauregard près de l’Immaculée. Un vaste dispositif de recherches a été engagé avec le soutien de la gendarmerie dont l’hélicoptère et un chien pisteur. Personne n’a été blessé.

C’est le second hold-up dans cette bijouterie nazairienne. Le 8 mars dernier, un individu avait aspergé les vendeuses avec une bombe lacrymogène pour voler des bijoux avant de prendre la fuite à vélo.

Plus d'infos demain dans Presse-Océan

Commentaires (1)

Qui ?
Tatave mer, 27/03/2013 - 16:53

Oui, qui nous annonce en permanence que l'insécurité recule à grand renfort de communication ?
Qui met en cause le livre "France Mécanique" prétextant qu'il défend des idées nauséabondes portées par un parti extrémiste ?
Comme PO, tous les journaux locaux ou régionaux sont bourrés de faits délictueux, d'agressions en tous genres...
Dormez bonnes gens, tout va pour le mieux...

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.