Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Saint-Nazaire Visite de Macron chez STX : 200 manifestants devant le chantier

1 01.02.2016 11:49
Près de 200 militants CGT se sont retrouvés devant la porte 4 du chantier STX.

Près de 200 militants CGT se sont retrouvés devant la porte 4 du chantier STX.

Photo PO-ND

Près de 200 personnes ont débrayé une heure ce matin devant la porte 4 du chantier naval à l'appel de la CGT.

Le syndicat entendait ce matin rappeler son hostilité à la politique du gouvernement, à l'occasion du déplacement du ministre de l'Économie Emmanuel Macron au chantier STX. Ce dernier participe cet après-midi à la symbolique cérémonie des pièces du paquebot MSC Meraviglia. La CGT n'a pas prévu de rencontrer le ministre. On se rappelle que le délégué syndical Sébastien Benoit avait refusé la main de François Hollande lors de son déplacement en octobre dernier. Ce matin, il a martelé les revendications du syndicat pour les salariés de la navale : hausse de salaires, embauche de 600 ouvriers et 200 techniciens en CDI... La CGT qui « demande des comptes ». déplore toujours la concurrence sociale avec le recours à la main-d'œuvre étrangère et l'accord de compétitivité signé au chantier : « Il y a toutes les raisons de manifester aujourd'hui. Sa colère même, d'être dans une entreprise où lorsqu'il y a des commandes de navires, la direction nous promet à l'inverse encore plus de sacrifices et impose la dégradation des revenus, des conditions de travail, des statuts comme seul horizon », lâche Sébastien Benoît dans sa prise de parole.

Emmanuel Macron est attendu à 14 h 45 au chantier naval ce lundi après-midi.

Commentaires (1)

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.