Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Sainte-Luce-sur-Loire Quatre mois ferme pour le cambrioleur

2 13.10.2015 21:29
Illustration CO

Illustration CO

L'affaire remonte au 30 mars dernier. Vers 3 h 30, les gendarmes de Sainte-Luce-sur-Loire sont appelés au domicile de personnes venant de se faire cambrioler. Les auteurs se sont introduits dans l'habitation par la porte d'entrée, sans effraction. Entendant du bruit dans le salon, le propriétaire se lève et met les individus en fuite. La victime parvient à agripper l'un d'entre eux mais son comparse la frappe au visage et les deux hommes quittent les lieux, pressés par un troisième individu qui semble faire le guet. La victime se voit délivrer une incapacité de travail d'une journée.

Les trois intrus, capuches sur la tête, filent avec un appareil photo numérique, un sac à main, un chéquier et différentes clés appartenant aux propriétaires des lieux. Mais dans leur fuite, ils abandonnent un bonnet et laissent quelques indices.

Les investigations entreprises par les gendarmes de la brigade de Sainte-Luce renforcés par les enquêteurs du groupe d'enquête et de lutte contre les cambriolages de la compagnie de gendarmerie de Nantes permettent d'identifier formellement un des auteurs.

Ce dernier est interpellé lundi à son domicile puis placé en garde à vue.

Il a fait l'objet d'une comparution immédiate ce mardi après-midi. Le tribunal de Nantes l'a condamné à 4 mois de prison ferme. Sans mandat de dépôt.

L'enquête se poursuit pour tenter d'identifier ses complices.

Commentaires (2)

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.