Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Sainte-Luce-sur-Loire Un pistolet 9 mm pointé sur la tempe

0 20.09.2017 16:40
Son propriétaire a été interpellé lundi soir avec l’aide du GIGN. Photo archives

Son propriétaire a été interpellé lundi soir avec l’aide du GIGN. Photo archives

L’arme a été retrouvée. Elle était chargée. Son propriétaire a été interpellé lundi soir avec l’aide du GIGN.

Le samedi 2 septembre, en fin d’après-midi, les gendarmes sont requis par un habitant de Sainte-Luce-sur-Loire. Celui-ci explique avoir eu en bas d’un immeuble un différend avec un jeune homme à qui il avait demandé de ne pas fumer du cannabis à cet endroit. Sa remarque n’a pas du tout plu à son interlocuteur. Selon les déclarations du plaignant, ce dernier aurait alors sorti une arme de poing et lui aurait apposé le canon sur la tempe. Lorsque les gendarmes, arrivent sur place, le suspect a pris la poudre d’escampette. Mais les militaires retrouvent rapidement l’arme, dont il s’est débarrassée dans sa fuite. Des moyens d’investigation importants ont été mis en œuvre pour identifier et localiser le suspect, qui s’est montré très mobile pendant deux semaines.
Finalement, les gendarmes, appuyés par des hommes de l’antenne du GIGN, ont procédé à l’interpellation de ce Nantais de 23 ans, lundi soir, dans la chambre d’un hôtel de Carquefou.

Condamné mercredi après-midi

Il a été placé en garde à vue pour détention d’arme de catégorie B et violences. Jugé ce mercredi en comparution immadiate, il a été condamné à un an de prison. Six mois de sursis ont également été révoqués.

Plus d'informations à lire jeudi 21 septembre dans Presse Océan

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.