Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Sainte-Pazanne Le train déraille : Sud-Rail exige l'immobilisation des rames

0 15.10.2015 22:15
Les techniciens de la SNCF au chevet du TER, lundi à Sainte-Pazanne.

Les techniciens de la SNCF au chevet du TER, lundi à Sainte-Pazanne.

Photo Presse Océan - NA

Un TER a déraillé lundi matin peu avant son entrée en gare de Sainte-Pazanne. L'incident n'a pas fait de blessé mais provoqué l'arrêt provisoire de la circulation des trains entre Pornic et Sainte-Pazanne et Saint-Gilles-Croix-de-Vie et Sainte-Pazanne.

Pour le syndicat Sud-Rail, il s'agit d'un nouvel incident provoqué par une rame de type X73500. Selon le syndicat, la rame a « déshunté », c'est-à-dire « que le train est devenu invisible aux systèmes de signalisation et de protection ferroviaires ». Une défaillance due à une rupture de liaison électrique entre le train et le rail, « qui a pour conséquences notamment : la non-fermeture des signaux après le passage du train causant des risques de collision entre deux trains, la non-fermeture d'un passage à niveau causant des risques de heurt du train avec un piéton ou un automobiliste traversant le passage à niveau ouvert, la manœuvre possible des aiguilles de voies pouvant provoquer un déraillement ».

Des incidents de ce type ont déjà eu lieu près de Bayonne et en Auvergne.

La fédération SUD-Rail exige « l'immobilisation des rames X73500, jusqu'à ce que les causes conduisant à une situation de "déshuntage" soient identifiées et traitées sur l'ensemble du territoire ».

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.