SDF fichés à Nantes : l'opposition municipale UMP dénonce et saisit la Cnil

1 18.12.2012 16:13

Suite aux révélations du Point.fr sur un fichage illégal des SDF à Nantes, le conseiller municipal Julien Bainvel (UMP) "demande à Patrick Rimbert, remplaçant du Maire de Nantes de faire toute la lumière sur cette histoire".

Ajoutant que l'affaire lui "rappelle étrangement l’épisode des opposants notoires. En 2007, Jean-Marc Ayrault demandait aux militants et sympathisants socialistes de révéler les noms des "opposants notoires à la municipalité"."

Se demandant "si Jean-Marc Ayrault ne serait pas un habitué du fichage", Julien Bainvel annonce qu'il "saisit la Commission Nationale Informatique et Liberté (CNIL) en lui demandant de procéder à des investigations à la Ville de Nantes pour vérifier l’existence éventuelle d’autres fichiers".

Selon lui, "cette affaire met en cause l’actuel Premier ministre et porte atteinte à la réputation des Nantaises et des Nantais".

Communiqué du groupe d'opposition "Ensemble pour Nantes" :

"Sophie Jozan et les élus d’opposition du groupe "Ensemble pour Nantes" tiennent à faire part de leur indignation et de leur vive inquiétude pour la démocratie locale suite aux révélations du Point.fr. [...]

Il s’agit de révélations graves et des procédés qui, s’ils sont avérés, sont particulièrement inquiétants. Ce que les Français découvrent aujourd’hui, les Nantais le savent hélas depuis longtemps. En effet, depuis son élection à la mairie de Nantes, Jean-Marc Ayrault a mis en place un système autoritaire dans le but de tout contrôler, dénoncé à de nombreuses reprises par l’opposition municipale.

Rappelons d'ailleurs que Jean-Marc Ayrault a rechuté en 2008, en tentant cette fois de fichier les opposants politiques à la majorité municipale. Au moment de la campagne des municipales, Jean-Marc Ayrault demandait alors dans un document destiné aux militants PS locaux de signaler "la présence de relais connus ou d'opposants notoires à la municipalité".

Les élus du groupe Ensemble pour Nantes s’inquiètent pour la démocratie nantaise. Combien d'autres fichiers secrets va-t-on découvrir à la mairie de Nantes ? A quoi servent-ils ? Entre les "opposants notoires", les primaires du PS, quelle place reste-t-il pour l’indépendance d’esprit à Nantes ? Comment ne pas s’interroger sur ce système clandestin et sur ses dérives ? Que faut-il penser des relations privilégiées de Jean-Marc Ayrault aujourd'hui Premier Ministre avec certains membres des Renseignements Généraux ?

Sophie Jozan et les élus du groupe Ensemble pour Nantes demandent que toute la transparence soit faite sur ce dossier."

La Ville de Nantes parle "d'initiative individuelle" (communiqué)

Commentaires (1)

opposition nantaise ? de vrais cadors......
VESPA mer, 19/12/2012 - 08:03

Si notre pauvre opposition nantaise n'a que ça à se mettre sous la dent, c'est bien triste.....
Par ailleurs, il semble que ce fichier ait été mis en place par un commissaire des RG qui sauf erreur de ma part, n'a pas de comptes à rendre à sa municipalité.....

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.