Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Sèvre et Loire Coquilles d'huîtres en déchèterie pour les poules et les sols

0 04.01.2017 19:05
Thomas Behoteguy, responsable du Complexe d'accueil des déchets..

Thomas Behoteguy, responsable du Complexe d'accueil des déchets..

Photo PO-Frédéric Testu

Entre 1,5 et 2 tonnes de coquillages devraient être collectées par le récent « complexe d'accueil des déchets » du Loroux Bottereau, ouvert par la communauté de communes de Loire-Divatte en février 2015.

« Il y a une demande. Les gens voulaient savoir début décembre quand il y aurait la benne à coquillages : elle est ouverte depuis le 15 décembre jusqu'au 15 janvier », racontait ce 4 janvier Thomas Behoteguy, biologiste de formation qui fut ostréiculteur, et est aujourd'hui à l'autre bout de la chaîne, responsable du complexe d'accueil des déchets (CAD), au Loroux-Bottereau.

Pour déposer ses coquilles vides (huîtres, coques, palourdes, Saint-Jacques, bigorneaux, bulots), il faut se munir de sa carte... et ne déposer que les coquilles vides, sans crustacés, rince-doigts, polystyrène. Sous peine de rendre impossible à valoriser les coquillages, dont le calcaire est utilisé pour amender les sols, intégrer du compost ou nourrir les volailles...

Novateur par sa structure et son organisation, le Complexe d'accueil des déchets du Loroux-Bottereau a permis sur la seule année pleine 2016 d'économiser 400 000 €.

Plus d'infos ce jeudi 5 janvier dans le quotidien Presse Océan, édition Nantes Sud.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.