Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Social Les derniers salariés de Goss Nantes vont enfin être payés

0 19.02.2016 10:47

Privés de salaire depuis le mois de décembre, les derniers salariés de Goss France vont enfin être payés... avant d'être licenciés.
Soulagement, hier, pour les 123 derniers salariés (dont 32 à Nantes) de Goss international France. A l’issue d’une ultime table ronde à la préfecture d’Amiens entre les représentants de l’AGS (assurance garantie des salaires), du Medef, de la CFDT et de la CFE-CGC, un accord a été trouvé pour débloquer leur situation.
En attendant d’être licenciés, les 123 salariés du fabricant de rotatives américain vont percevoir un acompte équivalent à leur salaire de janvier, qui ne leur avait toujours pas été versé. L’accord global passé avec Goss international Europe, qui prévoit le versement de six mois de salaires brut aux 495 salariés licenciés par le groupe depuis 2011, contre l’abandon de toute poursuite en justice, va également pouvoir s’appliquer. Au total, la facture devrait s’élèver à près de 16 millions d’euros, dont 10 millions à la charge de Goss et 6 millions pour l’AGS.
Avec cet accord prend fin l’interminable feuilleton Goss, qui a employé jusqu’à 300 salariés (500 avec les sous-traitants) sur le site des Batignolles, à Nantes, avant que l’activité d’assemblage des rotatives d’imprimerie soit transférée sur le site de Montataire (Oise), en 2009. Depuis 2014 ne restait plus à Nantes qu'une trentaine de salariés (bureau d'études et ventes) qui, ces dernières semaines, ne pouvaient même plus utiliser leurs ordinateurs.  

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.