Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Sondage Les Pays de la Loire satisfaits de ne pas avoir changé de région

9 24.10.2015 03:23
Yan Gauchard

Yan Gauchard

A un mois et demi du premier tour des élections régionales, l'institut de sondage BVA a interrogé par internet, du 6 au 15 octobre, 930 habitants de la région Pays de la Loire sur le redécoupage régional ou plutôt, pour notre région, sur le non redécoupage.

Selon BVA, 57 % des habitants des Pays de la Loire sont satisfaits du maintien du territoire de leur région.

Concernant le redécoupage régional pour la France métropolitaine, qui est passée de 22 à 13 régions, les habitants des Pays de la Loire sont satisfaits à 45 % de ce redécoupage (41 % pour la moyenne nationale), contre 36 % qui ne sont pas satisfaits.


Au niveau national, BVA a sondé en tout 12 408 personnes sur leur satisfaction concernant le redécoupage des régions. 5 % se déclarent très satisfaits, 36 % plutôt satisfaits, 23 % sont plutôt pas satisfaits et 20 % se déclarent pas du tout satisfaits. 16 % ne se prononcent pas.

Ce sont les Normands qui de loin sont les plus nombreux à approuver ce choix. La fusion des deux Normandie est approuvée par 54 % des Hauts-Normands et 51 % des Bas-Normands. A l’autre extrémité, c’est dans l’Est de la France que les habitants se montrent les plus critiques avec 29 % de satisfaction uniquement de la part des habitants de Champagne-Ardenne, 30 % chez les Lorrains, 31 % en Franche-Comté et seulement 14 % de satisfaits en Alsace.

Dans les autres régions fusionnées, les Picards sont 35 % a approuver leur fusion avec la région Nord-Pas-de-Calais, les Languedociens approuvent à 36 % leur fusion avec la région Midi-Pyrénées et les Francs-Comtois se disent satisfaits à 37 % de leur fusion avec la Bourgogne.

Dans les régions qui n’ont pas connu de fusion, les habitants se montrent plutôt satisfaits du statu quo territorial, notamment les habitants de Paca qui approuvent à 72 % le maintien en l’état de leur territoire régional. En Ile-de-France ils sont aussi 67 % à se déclarer satisfait de leur statut et 61 % dans la région Centre.

Dans les Pays de la Loire, 57 % des personnes interrogées se déclarent aussi satisfaites de ne pas avoir fusionné avec une autre région et en Bretagne, ils sont même 59 % à être de cet avis.

En ce qui concerne le choix de la nouvelle capitale régionale pour les régions qui ont fusionné, les avis diffèrent fortement selon l’ancienne région d’origine des habitants. Par exemple, si Rouen est un choix qui satisfait 78 % des Hauts-Normands, il ne satisfait que 15 % des Bas-Normands qui auraient certainement marqué une préférence plus nette pour Caen. A l’exception de Bordeaux qui semble être une capitale régionale consensuelle pour la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, ce constat d’insatisfaction se retrouve pour Lille, Strasbourg, Dijon, Lyon et Toulouse.


Commentaires (9)

Lecture très étrange du sondage
h1793699 mar, 27/10/2015 - 22:13

Voici la question posée aux régions qui n'ont pas fusionné

« Êtes-vous très, plutôt, plutôt pas ou pas du tout satisfait que votre région n’ait pas fusionné avec d’autres régions ? »

Et donc dire que 57 % des habitants des Pays de la Loire sont satisfaits du maintien du territoire de leur région c'est un peu gonflé (d'ailleurs ce n'est pas BVA qui dit ça contrairement à ce qu'écrit PO)

Mêm,e question coté Bretagne administrative. Les habitants de B4 ont répondu à 59% qu'ils étaient content que leur région n'ait pas fusionné. Vous les voyez répondre "non" à cette question alors qu'on sait tous qu'ils n'ont pas voulu de la fusion avec les Pays de la Loire ? Evidemment que non. Les bretons du B4 qui ne voulaient de la fusion ne pouvaient que répondre oui à cette question .

Alors maintenant si on veut vraiment répondre à la question de savoir si les habitants de ces deux régions sont content de ce statut quo on regarde la question au niveau national

Ce sondage nous apprend
1- que seuls 39% des sondés de la région administrative de Bretagne se disent être satisfaits du découpage actuel.

2- qu'à 59% ils ne veulent pas de la fusion avec les Pays de la Loire.

Par ailleurs pour les bretons, ils se sont déjà dit favorables à la réunification aadministrative de la Bretagne à 57% (63% en Loire-Atlantique)
(voir http://www.bva.fr/fr/sondages/les_francais_et_l_avenir_de_leurs_regions....)

Ce qui explique sans doute vu le poid démographique du 44 que seulement 45% des habitants des Pays de la Loire sont satisfait du nouveau découpage

Le message est clair et totalement opposé à la lecture qu'en fait PO il me semble

Et donc 43% des Français INSATISFAITS est le gagnant.
Huppé hère sam, 24/10/2015 - 22:55

Pour la France c’est 43% de Français INSATISFAITS. Et ils ont raisons ! En démocratie c’est la majorité qui l’emporte, non ?
Les Groupements Européens de Coopération Territoriale (et transfrontalière)- ou GECT sont désormais créés. Il s’agit d’Euro-Régions venant se substituer à la nation France. Emmanuelle Cosse du parti européeiste EELVLRPSFNFG l’affirme haut et fort dans l’émission Mots Croisés du 9/12/2013 minilien.fr/a0pz3y
L’UPR le démontre dans « le démantèlement des Etats Nations ». minilien.fr/a0njcl.
Tels les lanceurs d’alerte Edward Snowden, Julian Assange, il est le seul parti qui alerte sur l’urgence de sortir de l’UE, de l’Euro et de l’Otan par l’article 50

Les frontières, les barbelés c'est dans la tête! Maisçafait peur
Rufus dim, 25/10/2015 - 22:41

Oui Nantes restera pour toujours avec son Château des Ducs la capitale incontestable de la Bretagne historique on ne peut pas refaire l’histoire.

Non, l’actuelle région administrative abusivement appelée Bretagne n’a rien à voir avec la Bretagne historique et le législateur aurait du donner à cette région administrative la dénomination de Bretagne-Nord ou Nord-Armorique ou Tartempion et cela nous aurait évité, aujourd’hui, tous ces débats nationalistes sans queue ni tête, car sauf à revenir au fonctionnement de l’Ancien Régime avec l’imbroglio de péages d’octroi , de droit de passage payés aux hobereaux ou au clergé du coin pour se déplacer (mais certains hobereaux contemporains sont tout à fait ptêts à mettre la main sur cette éventuelle mane !) , la France et ses différents territoires n’auraient jamais réalisé le développement et les progrès incontestables dont nous bénéficions aujourd’hui .
Le rattachisme nationaliste qui vise à ressusciter la bretagne de l’Ancien Régime n’a aucun sens pour ce qui est notre bien commun, la France d'aujourd'hui liée pour son essor à la CEE même si les options actuelles sont tout à fait discutables et à améliorer ou redéfinir à mon sens.
En ce qui concerne les « votations » organisée deci-dela pour le rattachisme de la LA , elles se soldent par un fiasco total car les taux d’abstention battent à chaque fois des records inimaginables et si les absents ont tort comme prétendent certains , lorsque les absents sont présents lors des véritables scrutins , le résultat des Rattachistes est encore beaucoup plus minable .
Je n’ai pas l’habitude de me répandre mais pour ma part coule dans mes veines du sang Breton, Poitevin, Charentais , Normand j’ai de la famille à Bordeaux à Paris et au Québec et au Brésil et il y a même ( ça va déplaire à certains mais tant pis) un pied arabe qui traîne dans la famille . Donc je ne suis pas fier d’être Breton ou d’être Normand, je suis fier d’être citoyen du monde et de notre petite planète qui a tant de mal à surmonter les guerres nationalistes, les conflits entre les religions qui se nourrissent de ce minable terreau manipulé par les puissances de l’argent sur lequel les pauvres gens qui ont des œillères viennent encore et encore depuis des siècles chercher les slogans pour se mobiliser, pour rejeter et combattre ceux qui sont leurs frères de misère alors que ce sont leurs voisins les plus proches !
Fiers d’être Bretons, Fiers d’être Normands… Vous me faites vraiment peur.
Le Mont Saint Michel appartient à l’humanité comme l’Arc de Triomphe de Palmyre.

Pour un retour à la Bretagne historique
44BZH sam, 24/10/2015 - 12:17

Elle en devient de plus en plus ridicule cette région des PDL totalement artificielle et créée il y a à peine 60 ans.
Complètement hétérogène, la Mayenne devrait être rattachée à la Normandie, la Sarthe et le Maine et Loire au Centre, la Vendée à l'Aquitaine-Limousin-Poitou-Charente (une des régions fourre-tout) et bien évidemment le 44 à la Bretagne.
La preuve que cela ne colle pas c'est que le CR PDL va passer à droite alors que le 44 est à gauche.
A force de ne pas reconnaître l'histoire d'un territoire, on se fait avoir au final.
Il faut reconstruire la Bretagne historique, Nantes retrouverait alors la place qu'elle avait avant et économiquement tout le monde y gagnerait: emploi, maritime,...
En tant que Nantais, je serais toujours breton. Vive la Réunification!

Contradiction dans les sondages
job 44 sam, 24/10/2015 - 08:30

Lors du découpage régional élaboré par quelques énarques sur un coin de bureau parisien un lundi soir entre 20 H et 21 H, le sondage qui s'en est suivi indiquait pour l'Ouest :
35% des sondés pour la fusion Bretagne-Pays de Loire
55% pour la réunification de la Bretagne
6% pour le statu-quo actuel.
Vous les pontifes qui-décidez-pour-nous, ne soyez pas surpris que l'abstention à ces régionales dépasse les 50%.
Retailleau pensera d'abord à sa Vendée,
La mairie du Mans continuera de financer le port du Havre à la place du port de Nantes-StNazaire.
Les budgets du 44 et de Nantes Métropole dépassent le budget PdL.
Un département à gauche (44) et 4 départements à droite, comment voulez-vous que çà marche.
J'entends encore des vendéens réactionnaires répéter que les nantais sont les massacreurs de Vendéens tout en oubliant de préciser que le fonctionnaire auvergnat Carrier - le noyeur de royalistes- n'est resté que 3 ou 4 mois à Nantes au moment de la Révolution.
En conclusion, je ne crois pas à l'avenir de la Pédélie, région artificielle, sans histoire, sans âme.

@job 44
Cyril sam, 24/10/2015 - 12:21

En réponse à job 44 - Contradiction dans les sondages

Les référendums dans quelques villes ont démontré le rattachement à la Bretagne avec une forte abstention.

Idem les autres sondages.

L'abstention aux régionales ? au premier tour, 50% peut-être ; au second tour, en fonction du score du FN au premier : si score "élevé", mobilisation des électeurs pour voter contre le FN.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.