Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Sondage Nicolas Sarkozy prend date à droite

0 02.11.2015 11:16

Un sondage BVA pour la presse régionale indique que l’ancien chef de l’État arriverait en tête des primaires de la droite et du centre dans un an.

Selon un sondage BVA pour la presse quotidenne régionale (1), 25 % des sympathisants de la droite et du centre pourraient participer à la primaire ouverte de la droite et du centre soit un potentiel global de participation de 11 de la population des inscrits sur les listes électorales. C’est Nicolas Sarkozy qui arriverait en tête au premier tour avec 38 % d’intentions de vote. Le président du parti Les Républicains devancerait de 7 points Alain Juppé (31 %). Bruno Le Maire, défait face à Nicolas Sarkozy en novembre 2014 dans la course à la présidence de l’UMP, compléterait le podium avec 11 des suffrages exprimés. En retrait, l’ex-Premier ministre François Fillon se situe sous la barre des 10 %, à 8 % d’intentions de vote devant Nadine Morano dont la candidature annoncée en août 2015 recueillerait 5 % des intentions de vote. Nadine Morano devancerait légèrement Xavier Bertrand (2 %), Nathalie Kosciusko-Morizet (2 %), Hervé Mariton (2 %) et Jean-François Copé (1 %).

A gauche, 23 % des sympathisants participeraient certainement à une primaire pour désigner le candidat socialiste en 2017, soit 9 % des inscrits sur les listes électorales, légèrement supérieur aux 7 % environ de participants à la primaire ouverte organisée en octobre 2011 par le Parti socialiste. C’est Manuel Valls qui arriverait en tête avec 33 % des suffrages exprimés loin devant les 5,63 %  que le Premier ministre avait recueilli au premier tour de la primaire de 2011.

Le désaveu de la gauche frondeuse

C’est auprès des sympathisants du PS (38 %) que Manuel Valls recueillerait le score le plus important. François Hollande arriverait en deuxième position avec 22 % des suffrages exprimés (et 28 % auprès des sympathisants socialistes). L’avance de l’exécutif s’avère assez importante, dans un contexte pourtant marqué par une forte division de la gauche, une contestation de l’action du Président et du Premier ministre au sein de la majorité et l’émergence des « Frondeurs » au sein du Parti socialiste.

Avec 17 % des intentions de vote exprimées, Martine Aubry arriverait en troisième position d’un premier tour de primaire ; la maire de Lille serait le premier choix des sympathisants des partis à la « gauche du PS »(LO, NPA, PC, PdG) avec 25 % des intentions de vote, devant Arnaud Montebourg (18 %) et Benoît Hamon (14 %). En retrait, les candidatures de Ségolène Royal (10 %), Arnaud Montebourg (8 %), Christiane Taubira (6 %) et Benoît Hamon (4 %).

(1) Sondage réalisé par internet du 6 au 15 octobre sur un échantillon national de 11 244 personnes inscrites sur les listes électorales.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.