Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Sorinières La marche blanche "pour dire adieu à Céline" a réuni 200 personnes

0 04.07.2015 20:48
Ils étaient plus de 200 à se rassembler ce samedi "pour Céline"

Ils étaient plus de 200 à se rassembler ce samedi "pour Céline"

Photo PO-Romain Boulanger

Quinze jours après les aveux de Yann Marchand, l’époux de la victime, proches et amis se sont rassemblés hier.


Le silence se fait. Un long silence. Rempli de tristesse et de pudeur aussi.
Il est 18 h 30 ce samedi, devant le château de la Chatterie, aux Sorinières, où vivait Céline Sable, cette mère de famille de 40 ans, que son époux a reconnu avoir tuée.

Yann Marchand n’avait pas signalé sa disparition, en avril. À ses proches, inquiets, il avait même fait croire qu’elle était partie, allant jusqu’à envoyer des SMS en son nom. Il a fini par avouer le meurtre, mais n’a pas dit où se trouvait le corps de la victime, qu’il aurait brûlé.


« Il n’y a pas eu de sépulture… Alors nous avons décidé d’organiser cette marche blanche pour nous rassembler. Nous avions besoin de venir sur les lieux pour lui dire Adieu », explique Claude, qui gardera comme tous ici, le souvenir d’une femme « vivante, souriante, et tellement pleine de vie… »


Quinze jours après la mise en examen du suspect pour « assassinat », il « ne comprend pas ». Il voudrait savoir « pourquoi ?", comme beaucoup ici. Il revoit encore ce couple. « Il fallait les voir », dit-il. Ils « rayonnaient », dit-il. « Jamais, je n’aurais pu imaginer cela… »

La suite de cet article dans Presse Océan dimanche 5 juillet 2015

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.