Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

STX le rachat par un Européen conforme à la volonté de la France dit Sirugue

0 04.01.2017 11:19
Christophe Sirugue est attendu à Saint-Nazaire cet après-midi.

Christophe Sirugue est attendu à Saint-Nazaire cet après-midi.

Photo archives PO

Une reprise de STX par l'Italien Fincantieri (plus d'informations en cliquant ici) répondrait aux critères de l'État français qui souhaite un repreneur européen, a souligné ce mercredi matin le secrétaire d'État à l'Industrie Christophe Sirugue.

Il s'est exprimé sur RMC, au lendemain de la décision de la justice coréenne de retenir la candidature de Fincantieri comme repreneur du chantier STX. « Nous n'avons pas à dire oui ou non » à l'italien Fincantieri, a jugé le secrétaire d'État lors d'une interview sur RMC. « Nous avions dit que nous voulions un industriel européen, Fincantieri c'est un industriel et européen, on aurait quand même aujourd'hui des difficultés à lui dire non ».

« L'intérêt de Fincantieri, c'est de réussir son opération avec le rachat de STX France, l'intérêt de l'État français c'est de préserver notre fleuron, je pense que c'est sur cette base-là que se fait la discussion », a ajouté Christophe Sirugue. Le secrétaire d'État a également souligné que la question du transfert de technologie pèserait dans les négociations, « pour éviter qu'on nous prenne notre savoir-faire ».

Des positions qu'il devra défendre cet après-midi lors d'un déplacement au chantier STX. Le secrétaire d'État doit rencontrer les syndicats et les élus locaux qui ne cachent pas leurs inquiétudes.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.